Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

10 mars 2017

Place à la relève chez les Forestiers d'Amos

Fernande Ébacher passe le flambeau à Yves St-Laurent

©TC Média - Martin Guindon

L'appel à l'aide a été entendu et la relève est maintenant assurée au sein de l'organisation des Forestiers d'Amos, qui a un nouveau président en la personne d'Yves St-Laurent.

Voyez aussi:

L'organisation des Forestiers à la croisée des chemins

Fernande Ébacher, qui occupait cette fonction depuis 2012, peut dire mission accomplie. Elle est parvenue non seulement à se trouver un successeur, mais aussi à combler deux autres postes clés au sein de l'organisation.

«Je poursuivais deux objectifs quand j'ai annoncé mon intention de quitter la présidence en janvier. D'abord, je voulais que les Forestiers restent à Amos, et les gens se sont mobilisés. Ensuite, je voulais que des anciens joueurs s'impliquent et cinq ont levé la main. Je suis très heureuse du dénouement, a confié Mme Ébacher, en marge d'une séance spéciale du conseil d'administration où elle a démissionné, jeudi soir.

Je me sens prêt à relever le défi -- Yves St-Laurent

«J'ai préféré quitter tout de suite alors que l'on prépare la saison 2017-2018 afin de permettre au nouveau président d'être impliqué dans toutes les étapes importantes. Il pourra vivre le précamp, l'assemblée générale de la Ligue, etc.», a ajouté la présidente sortante, en assurant son successeur de tout son support pour faciliter la transition.

Interpelé

L'Amossois Yves St-Laurent est du nombre de la quarantaine d'intervenants de la région qui se sont sentis interpelés par le cri d'alarme de l'organisation, en février. «Perdre les Forestiers aurait été une catastrophe socioéconomique pour Amos, surtout dans le contexte où on aura un tout nouveau complexe sportif», affirme-t-il.

S'il croyait d'abord s'impliquer à un niveau moindre, il s'est finalement laissé tenter par la présidence. «Plusieurs personnes m'ont laissé entendre que je serais capable de rallier les gens à la présidence. J'ai accepté parce qu'il y a des personnes très solides au conseil d'administration qui vont toutes rendre mon travail plus facile. Je me sens très bien épaulé», fait valoir celui qui a déjà été impliqué au sein de l'organisation, il y a plusieurs années.

De nouvelles bases

Yves St-Laurent souhaite insuffler une nouvelle énergie et relancer l'organisation sur de nouvelles bases. «Ces gens-là ont maintenu l'équipe à bout de bras ces derniers mois. C'est tout un exploit, mais on ne veut pas le répéter. Il faut éviter l'épuisement de nos bénévoles. Il faut former une équipe solide, où tout le monde sera heureux de s'impliquer. Il faut créer une synergie qui fera que chaque personne ensemble, nous faisons avancer l'organisation», confie-t-il.

Pour ce faire, il peut compter sur les cinq membres sortants du conseil d'administration, dont le gouverneur François Sills, et deux nouveaux. D'abord, Stéphane Madore, un ancien de la première édition des Forestiers (1990-1991), agira comme vice-président hockey. L'Amossois d'adoption a joué jusqu'en 2001 dans les rangs professionnels aux États-Unis après quatre saisons dans la LHJMQ. Jovette Kistabish agira quant à elle à titre de vice-présidente responsable des pensions.

De plus, comme l'avait annoncé le président Christian Labbé en février, les Forestiers pourront compter sur le support des permanents de Hockey Abitibi-Témiscamingue tant au niveau administratif que hockey. Une entente prévoit que la concession des Forestiers demeurera à Amos au moins jusqu'en 2020.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média