Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

12 octobre 2017

Simon Dessureault - redactionrouyn@lexismedia.ca

Une année sabbatique du hockey pour Samuel Henley

©Photo archives

Le Valdorien Samuel Henley ne jouera pas au hockey dans une ligue professionnelle cette année.

L'ancien capitaine des Foreurs a officiellement pris cette décision à la fin du mois de septembre. «Je prends une année de réflexion à savoir si je continue dans le hockey ou pas, a expliqué Samuel Henley, rencontré au Centre airCreebec le 5 octobre lors d'un hommage aux anciens dont il faisait partie. J'ai décidé que je voulais passer plus de temps avec ma famille, notamment avec mon père qui souffre d'un cancer.»

Henley songe également à acheter une maison avec sa copine.

L'ailier gauche, qui a joué un match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) l'an passé, a même refusé une quinzaine d'offres de la Ligue américaine et de ligues professionnelles en Europe.

«Je n'étais pas nécessairement satisfait avec les offres que j'ai reçues, a souligné Samuel Henley. Il y en a que j'ai refusé et d'autres où je n'ai pas eu à réfléchir pour prendre une décision.» Henley n'a pas reçu d'offres de plus d'un an.

Livreur

Celui qui a marqué un but le 1er décembre dernier avec l'Avalanche du Colorado contre les Ducks d'Anaheim s'est aussi trouvé un emploi à Val-d'Or. Il fait de la livraison pour AB Câble depuis environ un mois et demi. «J'aime ça comme emploi et je n'ai pas le temps de m'ennuyer du hockey, a raconté Henley. Le changement ne me fait pas trop de peine encore pour l'instant. En voyant le hockey qui commence, ça va peut-être m'atteindre un peu plus.»

Henley compte cependant continuer à se tenir proche du hockey. «J'ai encore un préparateur physique et je continue à m'entraîner presque que chaque jour, a-t-il raconté. C'est aussi pour me garder en forme.»

Celui qui a eu 24 ans l'été prochain réfléchit également à un retour aux études. Le domaine des ressources humaines, dans le secteur de l'approvisionnement, l'intéresserait. «Je recommence à zéro pour l'instant et je pourrais peut-être aller travailler dans une minière un jour», a-t-il ajouté.

L'école des frères Henley

Samuel Henley a également parlé de l'École de hockey des frères Henley. Le projet, qui a vécu sa 2e édition l'été dernier, est sur la glace en ce moment. «Au début de l'été, je pensais m'en aller jouer en Europe, alors on pensait annuler ça», a avoué Samuel Henley.

«On (les trois frères) prend en ce moment  des routes différentes et on est en réflexion, a-t-il ajouté. On veut encore aider les jeunes joueurs, mais on ne sait pas encore si on peut encore le faire.»

Henley aura donc obtenu 17 buts et 17 passes pour 34 points en 183 matchs dans la Ligue américaine de hockey avec les Monsters de Lake Erie et le Rampage de San Antonio. En cinq saisons dans la LHJMQ où il a joué deux années avec les MAINEiacs de Lewiston et trois avec les Foreurs, il a cumulé 82 buts et 103 passes pour 185 points en 299 matchs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média