Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

27 octobre 2017

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Micheline Godbout veut une ville où il fait bon vivre

©gracieuseté - Jenny-Lee Larivière

La conseillère sortante Micheline Godbout souhaite mettre à profit ses valeurs familiales et sa connaissance du milieu des affaires pour faire d'Amos une ville où il fait bon vivre.

La candidate au siège #6 à l'élection du 5 novembre a mûri en mars la décision de solliciter un second mandat. «Je suis en bonne santé et je possède une bonne expertise, grâce notamment à mes 25 ans en affaires dans le domaine de la construction avec mon conjoint», affirme-t-elle.

Ensemble, ils ont notamment participé à la construction des développements domiciliaires d'Amos-Est et du Domaine Bellevue. «Disons que tous les dossiers qui concernent les immeubles, les rues, l'aqueduc et les égouts sont des langages familiers pour moi», fait-elle valoir.

La famille

Élue une première fois en 2013, Mme Godbout s'est vu confier la responsabilité des dossiers de la famille et du logement par le regretté maire Ulrick Chérubin, puis par son successeur Sébastien D'Astous. «J'étais vraiment dans une de mes forces en tant que conjointe, mère de quatre filles et grand-maman de 10 petits-enfants, fait-elle valoir. La vie familiale pour moi est la base de la société.»

Théâtre des Eskers, complexe sportif, passerelle Ulrick-Chérubin, aéroport municipal, parc Lions et développement commercial pour accueillir le nouveau Canadian Tire sont autant de réalisations qui font la fierté de la candidate, qui reconnaît aussi le travail des conseils précédents dans certains de ces dossiers.

«Mais chapeau à notre maire sortant, qui a de très bonnes idées. J'ai beaucoup aimé travailler avec cette équipe au cours du dernier mandat, mais je serai aussi capable de travailler avec une nouvelle équipe», assure Micheline Godbout.

Des projets

Si elle est réélue, elle souhaite poursuivre les démarches pour la construction de logements sociaux (Le Centurion). Elle travaille à la mise en place d'un projet pilote intergénérationnel concernant les appareils électroniques en collaboration avec la Maison des jeunes d'Amos ainsi qu'un projet de club de marche pour les aînés au complexe sportif.

«Je veux une ville en santé où il fait bon vivre. Une ville sécuritaire dans laquelle les citoyens de tous âges sont heureux de vivre. Je veux entendre rire les enfants, rencontrer des familles marchent ensemble, rencontrer des aînés qui ont le sourire aux lèvres dans les rues de la ville et surtout dans les parcs», résume-t-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média