Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

27 octobre 2017

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Sébastien D'Astous veut une ville attrayante

©TC Média - Archives

S'il est réélu le 5 novembre, le maire sortant Sébastien D'Astous entend poursuivre ses efforts pour rendre la ville d'Amos plus sécuritaire, et surtout, plus attrayante.

«Quand on gère une ville, il faut penser aux citoyens et les mettre au premier plan dans nos décisions. Si Amos n'est pas sécuritaire, je pense qu'on fait fausse route. Sécuritaire dans les déplacements, avec des voies bien aménagées qui assurent la fluidité de la circulation, tout en encourageant l'adoption de saines habitudes de vie en optimisant notre réseau de voies actives», affirme le candidat à la mairie.

Il souhaite poursuivre le développement des voies actives sur le territoire, à commencer par relier la passerelle Ulrick-Chérubin à Pikogan, ce qui est déjà fait avec l'ajout des voies cyclables sur la rue Harricana, à la piste cyclable nouvellement asphaltée vers Trécesson, puis aux domaines Bellevue et BelleVie en développant des voies et des pistes cyclables vers le sud, le long de la rivière.

Fini les parcomètres?

Si les voies cyclables ont été écartées du projet de réfection de la 1re Avenue, il rappelle néanmoins que le centre-ville sera accessible aux vélos. «On va sécuriser les piétons et favoriser la fluidité des véhicules. Les gens à vélo auront accès à des stations sur la 1re Avenue et ils pourront ensuite marcher au centre-ville», fait-il valoir.

Par ailleurs, Sébastien D'Astous a bon espoir de faire disparaître les parcomètres de la 1re Avenue, dans le but d'améliorer le stationnement. «Je suis convaincu qu'on peut vivre sans, tout en haussant la fluidité. C'est un concept à approfondir avec les usagers et les commerçants», affirme-t-il.

Attirer la main-d'œuvre

Toutes ces améliorations vont rendre la ville encore plus attrayante, selon lui. D'ailleurs, il mise sur la réfection de la 1re Avenue pour redonner un centre-ville moderne et dynamique aux citoyens et aux commerçants.

Amos doit aussi attirer de la main-d'œuvre pour aider à résorber la pénurie actuelle. Il propose à cet effet de maintenir la table locale sur les ressources humaines et d'élaborer un plan d'action pour recruter de la main-d'œuvre à l'extérieur.

Il croit de plus qu'il faudra doter le territoire de logements qui accueilleront temporairement les nouveaux arrivants qui pourront ensuite accéder à la propriété une fois qu'ils auront adopté la MRC Abitibi.

L'eau en valeur

Le maire sortant souhaite mettre l'eau en valeur au cours d'un prochain mandat, notamment via l'aménagement des berges de l'Harricana et l'aménagement permanent de l'agora naturelle. Amos est aussi partie prenante du projet de parc thématique de la ressource hydrique de la MRC Abitibi. «Je pense qu'on va faire un coup de maître tous ensemble en réalisant ce projet extrêmement ambitieux», affirme-t-il.

Reste la question de l'assainissement des eaux usées des riverains du lac Beauchamp. «Je ne peux faire de promesse dans ce dossier, mais je m'engage à travailler extrêmement fort auprès des ministères concernés. C'est un projet qu'on ne peut réaliser seuls. Trécesson et les différents paliers de gouvernement doivent s'impliquer. C'est un projet difficile à cadrer dans un programme existant, mais je garde espoir qu'on puisse ouvrir une brèche et le réaliser», avance le maire sortant.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média