Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

31 octobre 2017

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Yvon Rodrigue veut faire le lien entre l’urbain et le rural

©Photo TC Média – Marc-André Landry

Yvon Rodrigue tente d’obtenir le siège de conseiller du quartier Val-Senneville/Vassan de Val-d’Or aux élections municipales dans l’espoir de faire une petite différence dans le quotidien de ses concitoyens.

Originaire de Courcelles, un petit village de la Beauce, M. Rodrigue réside à Val-d’Or depuis trois ans, après avoir vécu, outre sa région natale, en Estrie ainsi qu’en Gaspésie. «J’ai toujours été impliqué dans ma communauté, c’est en moi, je trouve ça très important, mentionne celui qui affronte Léandre Gervais dans le district #5.

«J’ai choisi Val-Senneville/Vassan parce que je suis capable de faire la part des choses, de faire le lien et de créer une harmonie entre l’urbain et le rural, poursuit-il. Avec mon expérience de vie, je crois être la bonne personne pour rassembler tout le monde. Ayant vécu en campagne et en ville, je suis bien placé pour savoir que les besoins ne sont pas les mêmes pour les gens qui vivent en milieu rural que pour ceux qui vivent en milieu urbain.»

Consultant en gestion de patrimoine chez Desjardins, M. Rodrigue est venu s’établir dans la région pour permettre à son épouse, une Abitibienne, de se rapprocher de sa famille. «L’implication est une belle façon de s’intégrer, fait-il valoir. Mon intention n’est pas de travailler sur de gros projets – il y a de grandes entreprises pour ça – mais plutôt de travailler selon les besoins des citoyens et la revitalisation du centre-ville, par exemple.»

Le logement

Yvon Rodrigue, qui est entre autres membre du conseil d’administration de la Cité de l’Or, entend aussi s’attarder sur le manque de logements à Val-d’Or s’il parvient à se faire élire au conseil municipal.

«Se trouver un loyer est un gros problème pour quelqu’un qui veut s’installer à Val-d’Or, il faut travailler là-dessus, affirme le candidat. Ce ne sont pas des logements à 1000 $ par mois dont on a besoin, mais plutôt de loyers à prix raisonnables. Monsieur le maire (Pierre Corbeil) en a parlé beaucoup et je crois qu’on s’entendrait très bien lui et moi à ce sujet», soutient M. Rodrigue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média