Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 Novembre 2017

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

438 000 $ pour rénover le Bureau d'information touristique de Val-d'Or

©Photo TC Media – Sophie Rouillard

TOURISME. Les gouvernements du Canada et du Québec s'allient avec la Ville de Val-d'Or pour redorer l'allure du Bureau d'information touristique. Chaque palier de gouvernement s'est joint au projet pour bonifier ce qui s'avère la porte d'entrée pour bien des touristes de l'Abitibi.

Cette annonce a été faite avec beaucoup d'enthousiasme par le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, lundi matin.

«C'est un grand projet. On pourra, au quotidien, bénéficier de ces investissements. Oui pour notre population, précise-t-il, mais également pour tous nos nombreux visiteurs. »

Concrètement, le fédéral et le provincial investiront tous deux près de 144 000 $. La Ville de Val-d'Or, pour sa part, versera environ 150 000 $, pour un investissement de 438 000 $.

«Nous sommes la porte d'entrée de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, soutient le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil. Ces travaux permettront de nous démarquer. »

Les rénovations incluent la restauration complète de la réception et de la boutique où sont présentés des œuvres et des produits locaux.

«On veut effacer la barrière du comptoir entre les guides et les touristes, assure le directeur de l'Office du tourisme et des congrès de Val-d'Or (OTVCO), Gérard Paquin. Nous allons également avoir de nouveaux équipements technologiques pour faciliter l'accès aux visiteurs milléniaux.»

Début des travaux

©TC Media – Sophie Rouillard

Gérard Paquin, Guy Bourgeois et Pierre Corbeil.

Pour ne pas nuire à la saison touristique, les travaux débuteront seulement en septembre 2018. Ces rénovations permettront de donner une belle image de la région aux touristes, selon le directeur l'OTCVO.

«On sait que la première impression marque toujours les gens, alors on veut s'assurer qu'ils entrent ici avec une bonne image de la région», conclut Gérard Paquin.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par