Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

15 Août 2017

Thomas Deshaies - redactionvaldor@lexismedia.ca

Saganash appuie la candidate de la «justice économique»

Le député d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Romeo Saganash, appuie la députée manitobaine Niki Ashton dans le cadre de la course à la chefferie du Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD).

M. Saganash explique notamment son choix en raison du programme électoral de la candidate. «Elle a le programme le plus complet parmi les quatre candidats à la direction du parti», souligne-t-il. Charlie Angus, Jagmeet Singh et Guy Caron sont les autres candidats dans la course.

L'importante place qu'occupe la justice économique dans le programme de Mme Ashton plaît particulièrement au député d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou. «Il y a de plus en plus de riches qui ne paient pas leur part, et de la pauvreté dans ce pays. Cette dimension de sa plateforme est importante et elle a un programme audacieux pour s'attaquer à ce genre de choses», souligne M. Saganash.

Niki Ashton souhaite également lutter pour une plus grande justice environnementale, en instaurant notamment «un système d'évaluation environnementale crédible», souligne M. Saganash. «Il y a toutes sortes de projets actuellement, qui sont approuvés sans une évaluation environnementale complète», déplore-t-il. 

La candidate à la chefferie connaît également bien les enjeux qui touchent les Premiers Peuples, souligne M. Saganash. Elle est cosignataire du projet de loi concernant la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones. «Elle comprend bien les défis que nous avons», explique M. Saganash.

«Elle livre la marchandise»

Les habiletés de la politicienne sont aussi soulignées par Romeo Saganash. «J'ai vu Niki Ashton dans plusieurs dossiers, en tant que porte-parole pour les femmes, pour les jeunes, pour les dossiers autochtones et à chaque fois, Niki a livré la marchandise. C'est ça qui fait sa force et c'est ça que ça prend d'un leader», indique-t-il.

Le député Saganash qui siège depuis 6 ans au Parlement du Canada croit que Niki Ashton «fait partie des cinq meilleurs parlementaires au pays.» Elle est également la seule candidate femme dans le cadre de la course à la chefferie. «Mon appui est total et absolu pour Niki», conclut M. Saganash.

Jusqu'au 17 août pour devenir membre

Les citoyens qui souhaiteraient obtenir le droit de vote dans le cadre de cette course à la chefferie ont jusqu'au 17 août pour devenir membre du parti. L'élection se fera par bulletin préférentiel, ce qui signifie que les électeurs devront indiquer leur ordre de préférence parmi les quatre candidats. Le premier tour aura lieu le premier octobre, le second, le 8 et le troisième, s'il y a lieu, le 15 octobre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média