Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

29 septembre 2017

Simon Dessureault - redactionrouyn@lexismedia.ca

Karl Arsenault, une fierté pour le soccer régional

Le Valdorien perce l'alignement du Rouge et Or

©Photo gracieuseté

Le Valdorien Karl Arsenault a le privilège de faire partie de l'alignement de 20 joueurs de l'équipe de soccer du Rouge et Or de l'Université Laval.

L'athlète de 20 ans a entamé sa première année d'un baccalauréat de 4 ans en Génie industriel. Il est arrivé à Québec à la mi-août où il a pu avoir un accès direct au camp des anciens du Rouge et Or. Il n'a donc pas été obligé de passer auparavant par le camp des inconnus, d'une trentaine de joueurs. Il a pu obtenir ce privilège parce que l'ancien du Boréal de Rouyn-Noranda U21 AAA avait des bonnes références de Soccer Abitibi-Témiscamingue.

Harvard

Les espoirs de faire l'équipe pour Karl Arsenault ont commencé à être réels après un camp de trois jours et un match contre une équipe américaine du Maine à Québec. «Ça quand même bien été pour moi dans ce match, alors j'ai été invité à faire partie du voyage», a raconté Karl Arsenault, alors qu'il fait référence à deux matchs qui ont ensuite eu lieu à Boston aux prestigieuses universités Harvard et Brown dans la NCAA.

«Je m'étais dit que ça serait déjà très bien si je réussissais à me rendre à Boston, a affirmé le milieu de terrain. J'ai finalement passé les coupures après Boston. J'étais très excité à l'idée de faire l'équipe, mais je ne m'étais pas mis de pression.»

Aller jouer à Harvard a aussi été une expérience exceptionnelle, alors que l'organisation a eu une journée de congé pour visiter les environs. «On joue habituellement sur un terrain synthétique, mais là on jouait sur un terrain naturel vraiment incroyable, a expliqué Karl. Le niveau de jeu de la NCAA est vraiment très bon et ça nous a permis de nous comparer.»

Le Rouge et Or s'est incliné 3-1 contre l'Université Brown et 2-1 contre Harvard, mais les matchs étaient serrés selon l'athlète abitibien.

À Québec, il se dit très impressionné par les installations pour le sport à l'Université Laval. «On a accès à plein de choses, dont des salles d'entraînements, a-t-il raconté. Je suis présentement en adaptation parce que le saut entre le calibre AAA et universitaire est important. Le jeu est plus physique et plus rapide.»

Karl Arsenault doit par ailleurs s'assurer de bien gérer son temps, alors qu'il prend part à trois pratiques par semaine. Il joue aussi pratiquement toutes les fins de semaine. «Je n'ai pas vraiment le temps d'avoir un emploi à temps partiel, mais je m'étais ramassé de l'argent cet été, a-t-il mentionné. J'essaie de marier les études et le soccer du mieux que je peux.»

Modèle régional

Celui qui a également évolué pour le Club de soccer de Val-d'Or avec le Blizz'Or est aussi très fier de représenter l'Abitibi-Témiscamingue pour le Rouge et Or. «J'ai été entraîneur pour des jeunes en Abitibi et je serais honoré d'être un exemple pour eux, a-t-il ajouté. J'espère pouvoir jouer dans les rangs universitaires le plus longtemps possible.»

Alex Veilleux, le directeur technique de Soccer Abitibi-Témiscamingue, est aussi évidemment très content qu'un joueur de soccer de la région se rendre à ce niveau. «C'est impressionnant qu'il perce l'alignement du Rouge et Or parce qu'il n'a pas toujours joué au niveau AAA, a mentionné Alex Veilleux. Il faut croire qu'il a fait bonne figure au bon moment parce qu'il s'agit de l'une des meilleures équipes de soccer au pays.»

L'équipe de soccer du Rouge et Or combine présentement une fiche de 4 victoires et une défaite.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média