Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 juin 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Le béluga DL1328 s’appellera Polynix

©Photo La Frontière/Le Citoyen – Marc-André Gemme - Le Citoyen Val d'Or - Amos

C'est grace au projet de Félix Gervais et Amélie Dessureault qu'un béluga a été adopté.

Avec une somme de 1876 $, les étudiants de la Polyno qui ont mis en place le projet d’adoption d’un béluga sont arrivés très près de leur objectif de 2000 $.

Finalement, après réflexion, les étudiants de la Polyno ont choisi le nom Polynix. Il s’agit d’un amalgame de Polyno et de Phénix, le nom de l’équipe sportive de l’école secondaire lasarroise.

L’idée d’adopter un béluga est venue de Félix Gervais et Amélie Dessureault. Ils ont présenté leur projet lors du concours Dans l’œil du phénix, organisé dans le cadre du cours Monde contemporain par les enseignants Mikaël Plamondon et Jennie Pomerleau.

«On savait qu’on voulait faire un projet qui portait sur la préservation des animaux en voie d’extinction, a raconté Amélie. Au départ, on voulait trouver un animal d’Abitibi-Témiscamingue. Mais en cherchant, on est tombé sur le site du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins, qui propose d’adopter un béluga, et on a vraiment aimé l’idée.»

Ils ont donc présenté leur idée au concours, mais ont terminé en deuxième place. Heureusement pour eux, le projet gagnant s’est avéré impossible à réaliser. C’est donc eux qui ont remporté les honneurs.

Activités de financement

Les jeunes ont organisé différentes activités de financement pour atteindre leur objectif de 2000 $. «Ça s’est bien passé. On a fait une journée d’empaquetage au Maxi de La Sarre et un dîner hot dog», a expliqué Amélie. La journée d’emballage a permis d’amasser près de 700 $, tandis que la cagnotte pour le dîner a atteint près de 1000 $.

Leur projet a également attiré l’attention des entrepreneurs de la région. «On a gagné le concours OSEntreprendre, ce qui nous a donné 200 $», a souligné Félix Gervais.

L’objectif initial du groupe était de 5000 $. «On voulait organiser un spectacle-bénéfice, mais malheureusement, on a dû annuler et réviser notre objectif financier», a mentionné M. Gervais.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média