Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

01 octobre 2018

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Pierre Dufour élu pour la CAQ dans Abitibi-Est

Pierre Dufour

©Marc-André Landry - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Pierre Dufour célèbre ici avec son fils Alexandre.

Le comté d’Abitibi-Est aura une fois de plus été fidèle à son statut de baromètre, lundi, alors que le caquiste Pierre Dufour a facilement remporté l’élection, au sein d’un gouvernement majoritaire dirigé par François Legault.

En tête tout au long de la soirée, le nouveau député a été déclaré élu peu après 21h, alors qu’il recueillait près de 43% des votes. Le libéral et député sortant Guy Bourgeois semblait pour sa part en voie d’échapper la 2e place au profit de la péquiste Élizabeth Larouche. Lyne Cyr, de Québec solidaire, suit non loin derrière, en 4e position.

«On est très très heureux. On a travaillé fort pour le résultat de ce soir, a confié Pierre Dufour quelque instants après l’annonce de sa victoire. Je pense avoir fait une très bonne campagne, en allant chercher des appuis tangibles du parti. Ce ne sont pas juste des promesses en l’air. Avec un gouvernement de la CAQ, on va pouvoir les réaliser».

Travail d’équipe

Même s’il devait affronter des machines électorales bien huilées chez les libéraux et le PQ, Pierre Dufour a rendu hommage à l’équipe qui l’a appuyé vers ce résultat.

«Tout part de là. J’ai pu compter sur des gens dévoués et qui connaissent bien la politique. J’ai réussi à y intégrer des jeunes, dont mon fils Alexandre, qui ont travaillé fort. Plusieurs amis personnels ont aussi décidé de s’investir dans mon projet, en plus de gens d’expérience comme les Jacques Harnois, Claude Deraps et Daniel Plante, entre autres. On a travaillé en comité et on a pu utiliser les forces de tout le monde.»

Confiant

Pierre Dufour assure s’être présenté à la soirée électorale avec beaucoup de confiance, après 39 jours de campagne.

«Ma conjointe et moi avons fait beaucoup de porte à porte et on sentait que la réception sur le terrain était très bonne. J’entendais aussi du positif du Parti québécois et je m’attendais peut-être à une course serrée avec Élizabeth Larouche, mais je peux juste être heureux du résultat ce soir», a-t-il conclu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média