Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

10 octobre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Khate Lessard veut faire une différence

Khate Lessard trans

©gracieuseté

Khate Lessard

ENTREVUE. La jeune femme trans Khate Lessard multiplie les conférences depuis 18 mois dans la région pour démystifier sa démarche et faire une différence, surtout auprès des jeunes.

«Je suis revenue à Amos il y a deux ans et demi. J’ai commencé à faire ma transition en cachette, parce que ce n’était pas un sujet facile avec ma famille. Puis, je me suis beaucoup tournée vers les réseaux sociaux, comme YouTube, Instagram et Facebook», raconte celle qui a commencé l’hormonothérapie le 5 juin 2017.

Volubile, la jeune youtubeuse de 22 ans y aborde toutes sortes de sujets sans trop de pudeur et les commentaires qu’elle a reçus lui ont vite fait réaliser que ses contenus pouvaient aider des personnes dans la région. Elle a été invitée à faire des conférences auprès de certains groupes.

«J’ai commencé ma transition en Abitibi en pensant que ça allait mal se passer et que j’allais devoir repartir pour Montréal. Puis, j’ai réalisé tout l’impact que j’avais auprès des gens, en particulier auprès des jeunes. Jean-Nil Boucher, qui enseigne la sociologie au Cégep d’Amos, m’a invitée à faire une conférence devant un de ses groupes en Techniques policières. Ensuite, j’en ai fait une à Pikogan, que j’ai adorée. Ça s’est mis à prendre de l’ampleur», explique Khate Lessard, qui vit 100 % de son temps comme une femme depuis janvier dernier.

Khate Lessard trans

©gracieuseté

Khate Lessard

«Je veux faire tout ce que je peux pour faire une différence en Abitibi. C’est ma région et elle me tient à cœur» - Khate Lessard

Khate Lessard trans

©gracieuseté

Khate Lessard

Accepter la différence

Chaque conférence est une occasion pour l’Amossoise de partager son vécu, parler de son processus psychologique et physique, et répondre aux questions. Elle veut dédramatiser et démystifier la transition, tout en faisant accepter la différence. Le tout avec énergie et humour. «Il faut que ce soit le fun», affirme-t-elle.

Khate Lessard a prononcé des conférences de 90 à 120 minutes devant des groupes à l’école secondaire d’Amos, au Cégep et à l’Université. Elle prône un message d’ouverture, affirme qu’elle peut s’adapter à toutes les clientèles et souhaite élargir son public.

«Je vois le bien que ça apporte, surtout auprès des jeunes. Je veux changer les mentalités, ouvrir des portes. Je veux rendre les jeunes plus à l’aise avec eux-mêmes. Qu’ils comprennent qu’on est tous différents et que c’est correct. Les conférences me font du bien et font du bien aux autres, je crois. C’est aussi une façon de lutter contre l’intimidation, dont j’ai moi-même été victime à l’école. J’aurais aimé avoir un modèle quand j’étais au secondaire», confie-t-elle.

Transition en Abitibi

Khate Lessard entend compléter sa transition en Abitibi. Et ça aussi, elle voulait que les gens sachent que c’est possible. «Il n’y a que l’opération que je ne pourrai faire ici. Je vais devoir la faire au GRS Montréal, avec le Dr Pierre Brassard, qui est LE spécialiste», précise-t-elle.

Cette chirurgie de réassignation de genres doit avoir lieu d’ici la fin de l’année. L’Amossoise entend poursuivre ses conférences d’ici là et après sa convalescence, ajoutant ainsi une expérience à raconter. «Je veux faire tout ce que je peux pour faire une différence en Abitibi. C’est ma région et elle me tient à cœur», affirme Khate Lessard.

Chroniqueuse à Radio-Canada

Khate Lessard, qui a étudié en communications à Montréal, est très reconnaissante envers Ici Abitibi, l’antenne régionale de Radio-Canada, qui lui permet de faire des chroniques, couvrant à l’occasion des événements culturels. «Ils m’ont donné une chance en m’invitant à faire des chroniques tout en conservant ma personnalité», affirme-t-elle. Elle est aussi collaboratrice à l’émission web AT360 de MédiAT.

Khate Lessard trans

©gracieuseté

Khate Lessard

Dans une vidéo de Lysandre Nadeau

On peut voir et entendre Khate Lessard dans la récente vidéo de la youtubeuse québécoise Lysandre Nadeau (396 000 abonnés), Dérageante. Réalisé en collaboration avec le vidéaste Jaycee, le court métrage est une œuvre qui met en vedette des femmes qui dérangent et qui veulent déranger pour dénoncer les stéréotypes de la femme. Elle y côtoie les India Desjardins, Stéphanie Harvey, Alice Morel-Michaud et autres femmes. La vidéo a été présentée au Buffer Festival, qui avait lieu du 27 au 30 septembre, à Toronto.

Khate Lessard - Apres 1095 pilules !!!

Commentaires

11 octobre 2018

Wes Williams

Khate est une inspiration pour tout le monde. J’ai eu la chance de collaborer avec elle pour une vidéo sur ma chaîne Youtube. Khate est une fille généreuse, adorable et charmante. Comment ne pas l’adorer?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média