Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 Octobre 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Desjardins annonce de nouvelles fermetures

Desjardins annonce de nouvelles fermetures

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Marc-André Gemme

Le comptoir de service de Taschereau pourrait bien être le prochain à être fermé en Abitibi-Ouest. Il figure parmi les derniers comptoirs à offrir des services en personne.

Le mouvement Desjardins a annoncé la fermeture de plusieurs points de service à travers l'Abitibi-Ouest et le Témiscamingue. Les changements prendront effet à partir du 1er janvier 2019.

La municipalité de Dupuy est l’une des dernières d’Abitibi-Ouest a avoir un comptoir caissier. Ce dernier sera fermé à partir du 1er janvier 2019. Un guichet automatique de nouvelle génération le remplacera.

Les municipalités de Sainte-Germaine-Boulé et de Normétal, quant à elles, perdront leur guichet automatique. La direction de la Caisse justifie cette décision en citant un faible achalandage à ces endroits. Le service au comptoir de la Caisse de Normétal restera cependant ouvert et sera bonifié de trois heures supplémentaires par semaine.

La direction soutient qu’elle a réalisé une analyse sur plusieurs mois avant de prendre ces décisions. Selon elle, l’utilisation des services bancaires en ligne augmente sans cesse au détriment des points de service. Toujours selon la direction, 98 % des transactions bancaires se font désormais ailleurs qu’au comptoir bancaire. De cette proportion, seulement 7 % des transactions seraient faites aux guichets automatiques.

«La Caisse, ce n’est pas que de la brique et du mortier; grâce à son Fonds d’aide au développement du milieu, elle doit plutôt être un levier important pour des projets mobilisants et structurants dans chaque communauté, a souligné le président du conseil d’administration de la Caisse d’Abitibi-Ouest, Gaétan Pelletier. En 2017, près de 310 000 $ ont été octroyés par la Caisse à environ 175 projets et événements par ses programmes de dons, commandites et bourses d’études pour l’ensemble de son territoire.»

Les communautés concernées par les fermetures seront rencontrées les 22, 23 et 24 octobre.

Quatre fermetures au Témiscamingue

Caisse Desjardins Laverlochère

©Lucie Charest - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Laverlochère conservera son guichet automatique.

(Lucie Charest) - Les services au comptoir caissiers de Latulipe, Laverlochère, St-Bruno-de-Guigues et Rémigny cesseront le 7 décembre. Toutefois, Laverlochère et St-Bruno-de-Guigues conserveront leurs guichets automatiques qui seront même ultimement remplacés pour ceux de la nouvelle génération.

Selon Normand Gingras, président de la Caisse Desjardins du Témiscamingue, les membres délaissent graduellement les comptoirs pour se tourner vers les outils technologiques autonomes pour effectuer leurs transactions. Aujourd’hui, plus de 96% des transactions sont réalisées ailleurs qu’au comptoir de la Caisse. Aussi, seulement 7% des transactions s’effectuent aux guichets automatiques.

«Nous sommes maintenant loin de l’époque où la Caisse n’était que de la brique et du mortier; elle est devenue un levier incontournable pour des projets mobilisants et structurants dans chaque communauté grâce à ses investissements dans le milieu, a rappelé M. Gingras. En 2017, près de 300 000 $ ont été octroyés par la Caisse à plus de 60 projets et événements par ses programmes de dons, commandites et bourses d’études pour l’ensemble de son territoire.»

Séances d’information

Des rencontres d’information pour les quatre municipalités visées se tiendront les 31 octobre et 1er, 5 et 6 novembre prochain afin de répondre aux questions et aux préoccupations des membres touchés et pour entamer un processus d’accompagnement harmonieux vers cette transformation. «Les gestionnaires et le personnel de la Caisse seront à leur disposition pour leur proposer des solutions personnalisées, a précisé la directrice générale de la Caisse Desjardins du Témiscamingue, Chantal Parent. Bien que cette évolution soit nécessaire, l’humain restera toujours la priorité et je m’engage à ce qu’il le reste.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média