Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

16 Octobre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Mamu Construction: 1,2 M $ en péril pour 69 créanciers

Mamu Construction hotel Pikogan

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

L’hôtel de 36 chambres devait ouvrir cette année sous la bannière Rodeway Inn, à Pikogan.

CONSTRUCTION. En se plaçant sous la protection de la Loi sur les faillites et l’insolvabilité, le 25 septembre, Mamu Construction laisse dans l’incertitude près de 70 créanciers de l’Abitibi-Témiscamingue, à qui elle doit plus de 1,2 M $.

L’entreprise représentée par le syndic Raymond Chabot effectue une réorganisation financière et opérationnelle. C’est dans cette foulée qu’elle a déposé un avis d’intention informant ses nombreux débiteurs qu’elle comptait leur faire une proposition dans les 30 jours, période qui peut être prolongée avec l’accord de la Cour supérieure du Québec.

Bien qu’elle ait son siège social dans la communauté de Mashteuiatsh, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mamu Construction a réalisé plusieurs contrats dans la région. Ces dernières années, elle a construit la Maison des aînés, l’Écocentre, la Maison des jeunes, la radio communautaire, le parc et les jeux d’eau à Pikogan, en plus d’effectuer des travaux de génie civil à la North American Lithium, à La Corne.

C’est aussi l’entrepreneur général à qui le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni de Pikogan avait confié la construction de son hôtel, un projet de 6,1 M $. On ignore pour le moment ce qu’il advient du projet, qui est interrompu depuis le dépôt de l’avis d’intention. Le Conseil refuse de commenter la situation.

Plusieurs créanciers

L’avis d’intention de Mamu Construction est accompagné d’une liste de 324 débiteurs, à qui elle doit un total de près de 24,5 M $. Du nombre, on en retrouve 69 de la région, tous des créanciers non-garantis, à qui elle devrait un total de 1 245 434 $.

Selon cette liste, les plus importants créanciers de la région sont Plomberie Germain Roy d’Amos (122 963 $), Entreprises Roy et Frères de Saint-Mathieu-d’Harricana (108 867 $), Location Val-d’Or (101 011 $), Béton Fortin d’Amos (94 592 $) et Location Amos (90 774 $).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média