Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

02 octobre 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

De plus en plus de jeunes adoptent le futsal

©Photo Depositphotos.com – matimix

357 jeunes prendront part à la saison 2018-2019 de futsal de la CSVO.

SOCCER - La popularité du futsal se fait de plus en plus sentir chez les jeunes de Val-d'Or alors que le Club de soccer de la Vallée-de-l’Or (CSVO) a reçu 357 inscriptions, soit une augmentation de 2,6% comparativement à la saison 2017-2018. 

L’association bat, du même coup, son propre record alors que 346 jeunes se sont inscrits l’an dernier. Cette tendance est quelque peu à contre-courant du reste du Québec puisque la moyenne de participation provinciale pour le futsal est de -3%. 

Pour le vice-président de la CSVO, Ghislain Huppé, l’apport des membres de son organisation est important dans cette croissance. 

«On a un directeur technique et un conseil d’administration dynamiques en plus d’être innovateurs. Par exemple, il y a deux semaines, on a créé une académie qui permet à 93 joueurs du U9 à U12 de pratiquer plus longtemps, jusqu’au 22 novembre, en plus de leur saison», a avoué M. Huppé. 

Développer des habiletés 

Se jouant à quatre joueurs plus un gardien par équipe sur un terrain de plus petite dimension, le futsal permet non seulement aux passionnés de soccer de pratiquer toute l’année, mais également de développer ses aptitudes techniques. 

Que ce soit dans le contrôle du ballon, de la vitesse d’exécution ou du jeu de passe, cette version du soccer peut faire une différence une fois transposée sur un terrain extérieur classique. 

«Si un joueur reste dans un bon calibre de futsal pendant plusieurs années, c’est là qu’on voit un fossé se creuser avec les joueurs qui jouent au niveau local», a fait savoir Ghislain Huppé. 

Le U13AA débute 

Par ailleurs, les premières pratiques du camp d’entrainement de la nouvelle équipe U13AA vont bon train à moins d’un mois de la formation officielle du club. 

«Ça se passe très bien jusqu’à maintenant. Notre plan est suivi avec nos deux entraînements par semaine en plus de nos matchs. Les jeunes sont motivés et engagés et les parents appuient la démarche», a souligné le directeur-technique de la CSVO, Laurence Labonté. 

Lamontagne passe 

Après s’être rendu à Laval pour participer aux sélections de l’équipe Québec U14 masculin plus tôt dans le mois, Emerick Lamontagne est le seul des six joueurs et joueuses originaires de l’Abitibi-Témiscamingue à avoir été rappelé pour poursuivre l’aventure. 

Après avoir pris part à la deuxième fin de semaine du camp, le 23 septembre dernier, rien n’est gagné pour l’Abitibien. D’ici la mi-octobre, le personnel d’entraîneurs de l’équipe devra réduire le contingent de 51 joueurs à entre 22 et 26 pour former l’équipe d’entraînement. Par la suite, ces derniers passeront l’hiver ensemble et sauront uniquement à la mi-juin s’ils sont choisis pour faire l’équipe officielle. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média