Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

02 Octobre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Du pain sur la planche pour les nouveaux élus, prévient la CSN

RETENUE DEMANDÉE POUR LA MATERNELLE 4 ANS

Tout en souhaitant la bienvenue aux nouveaux députés de l’Abitibi-Témiscamingue, la direction régionale de la CSN les prévient que beaucoup de boulot les attend.

Le Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue/Nord-du-Québec – CSN dit prendre acte de la volonté de changement exprimée par la population aux élections du 1er octobre, notamment dans la région avec l’entrée en scène de quatre nouveaux députés, en incluant celui du comté Ungava, le caquiste Denis Lamothe.

«Nous désirons travailler de concert avec eux pour faire avancer les conditions de vie et de travail de tous les résidents de la région», affirme Félix-Antoine Lafleur, président régional de la CSN.

Celui-ci souligne que les nouveaux élus auront du pain sur la planche tôt dans leur mandat avec plusieurs dossiers chauds, notamment en santé, en éducation et concernant la pénurie de main-d’œuvre.

«Nous souhaitons aussi que nos élus fassent preuve de retenue dans la volonté exprimée par la CAQ d’implanter des maternelles 4 ans, cette avenue étant décriée par la majorité des intervenants du milieu et n’étant pas nécessairement adaptée à nos réalités régionales», soutient-on au Conseil central.

Sous surveillance

Comme toute bonne organisation syndicale qui se respecte, la CSN régionale aura les nouveaux députés à l’œil au cours de leur mandat.

«Ils ont été élus selon leurs engagements et nous serons à l’affût afin que ces engagements soient respectés lorsque cela est dans le meilleur intérêt de tous les citoyens de leur comté, d’avertir Félix-Antoine Lafleur. Certaines orientations mises de l’avant pendant la campagne électorale ne vont pas toujours dans le sens des intérêts des Témiscabitibiens et les élus devront défendre ces intérêts avant leur ligne de parti», mentionne-t-il.

Voix régionale souhaitée

De son côté, le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte, dit avoir «bien hâte de travailler avec le nouveau député d’Abitibi-Est, Pierre Dufour, et de réaliser de beaux dossiers pour la communauté.»

M. Matte n’a pas manqué de remercier le député sortant Guy Bourgeois pour son travail au cours des quatre dernières années, ajoutant espérer «que nos nouveaux députés sauront nous redonner une voix régionale pour défendre les intérêts de l’Abitibi-Témiscamingue à Québec.»

Plusieurs dossiers en marche

Le même genre de son de cloche est venu du maire de Malartic, Martin Ferron. «Nos félicitations à Pierre Dufour. Nous avons plusieurs dossiers en marche et nous comptons sur son appui pour la réalisation de nos divers projets en cours», écrit-il.

M. Ferron tient également à souligner l’apport de Guy Bourgeois pour Malartic. «Il nous a bien représentés et nous le remercions pour son travail intense et efficace en regard de nos divers dossiers municipaux», fait-il valoir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média