Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

27 Octobre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

La mémoire de Léonard Brisson honorée à Preissac

Halte routière Brisson Preissac

©Martin Guindon

Enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants de Léonard Brisson étaient présents pour l’inauguration de la halte routière qui porte désormais son nom.

MUNICIPAL. La Municipalité de Preissac a honoré la mémoire de Léonard Brisson en donnant son nom à la halte routière située au 304 de l’avenue du Lac, à environ 2 km au nord du pont Tancrède.

Originaire de la vallée de la Matapédia, M. Brisson est arrivé à Sainte-Gertrude à l’âge de 5 ans. Il a épousé Diane Chaput à Saint-Mathieu-d’Harricana en 1956. Ils ont par la suite quitté la région. «Mais l’amour que mes parents ont toujours eu pour l’Abitibi les a ramenés à leur source», a souligné l’une de ses trois filles, Claudine, lors de la cérémonie qui a eu lieu le 26 octobre à la halte routière.

Léonard Brisson a œuvré pendant plusieurs années sur les chantiers routiers du Québec et de l’Ontario, en plus d’avoir travaillé à la construction de la Baie-James dans les années 1970. À sa retraite, il s’est installé à Preissac, tout près de la halte routière. Conseiller municipal de 2000 à 2007, il s’est beaucoup impliqué dans le développement d’attraits dont le Sentier de la Roche, la Tour d’observation et la halte routière qui porte désormais son nom. Il est décédé en 2008 à l’âge de 78 ans.

Halte routière Brisson Preissac

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les représentants de la Municipalité de Preissac et les dignitaires présents lors de l’inauguration.

Sa famille a souligné sa force de caractère, comment il aimait prendre du bon temps avec son monde et sa passion pour le développement de la région, qu’il a su transmettre à ses enfants. «Il serait fier de savoir que ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants sont tous dans la région», a souligné sa fille Sylvie.

Un bâtisseur

Le maire Stephan Lavoie a remercié la famille et l’équipe municipale ainsi que sa prédécesseure, Huguette Saucier, qui avait amorcé le dossier.

«Je pense que c’est grâce à des bâtisseurs comme votre père que Preissac est ce qu’il est aujourd’hui. C’est ce qui nous donne le goût d’aller de l’avant, à nous de l’équipe municipale, et de continuer à faire un beau Preissac, une place où on est bien», a-t-il notamment déclaré.

Reconnaissance importante

À sa première sortie publique depuis qu’elle a été élue députée d’Abitibi-Ouest, Suzanne Blais a aussi souligné le travail exceptionnel des gens impliqués dans ce dossier. «C’est avec des gens comme vous qu’on va réussir et faire de belles choses dans notre comté», a-t-elle souligné.

Le préfet de la MRC Abitibi Sébastien D’Astous a abondé dans le même sens, après avoir félicité à son tour la famille pour son hommage. «Bravo à la Municipalité de Preissac de penser à son monde comme ça et de reconnaître les bâtisseurs et les gens qui ont fait de grandes choses sur son territoire», a-t-il affirmé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média