Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

05 Octobre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

«Plus on a de l’écoute au gouvernement, mieux c’est»

LA CHAMBRE DE COMMERCE DE VAL-D'OR ACCUEILLE FAVORABLEMENT L'ÉLECTION DE PIERRE DUFOUR

«Plus on a de l’écoute au gouvernement, mieux c’est»

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Le président de la Chambre de commerce de Val-d’Or, Stéphan Ferron.

À la Chambre de commerce de Val-d’Or, on dit accueillir favorablement l’élection de Pierre Dufour comme député d’Abitibi-Est, d’autant plus qu’il fait partie du nouveau gouvernement majoritaire caquiste mené par François Legault.

«La région (avec Suzanne Blais en Abitibi-Ouest) compte deux députés au gouvernement. Plus on a de l’écoute au sein du gouvernement, mieux c’est, souligne le président de la Chambre de commerce de Val-d’Or (CCVD), Stéphan Ferron.

«Nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler avec Pierre, on le connaît depuis longtemps puisqu’il était directeur général du CLD (Centre local de développement), où il avait par exemple organisé des voyages de travailleurs de l’extérieur ici. Ce sera une belle continuité», affirme-t-il.

Au Conseil des ministres?

M. Ferron souhaite maintenant voir Pierre Dufour être nommé ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue, chose qui semble d’ailleurs plausible. «Nous avons des petits espoirs de ce côté-là. Ce serait encore plus solide et vraiment intéressant pour notre comté et notre région», mentionne-t-il.

Sans avoir une liste d’épicerie bien précise, la CCVD a quelques dossiers sur la table pour le nouveau député, à commencer, bien sûr, par la lutte contre la pénurie de main-d’œuvre. «C’est la plus importante préoccupation de nos membres, qui ont presque tous des problèmes de manque de personnel, signale Stéphan Ferron.

«Cette pénurie se vit à tous les niveaux chez-nous, pas seulement pour les emplois spécialisés. Il faut aussi s’attaquer aux problèmes de logement et de transport, qui sont liés au manque de main-d’œuvre», fait-il remarquer.

Hommage à Guy Bourgeois

S’il se réjouit de l’élection de Pierre Dufour, Stéphan Ferron n’en a pas moins apprécié travailler avec le député déchu Guy Bourgeois, emporté par la vague caquiste malgré un bilan plutôt positif, probablement en raison de l’impopularité du gouvernement libéral et de Philippe Couillard.

«C’est dur et parfois injuste, la politique, signifie M. Ferron. Guy est un gars de terrain et de proximité qui a fait un super travail pour le comté. Il a été très présent et actif. Avec beaucoup d’efforts, il a obtenu des résultats et il a pu livrer de belles réalisations. Par exemple, il a poussé avec nous pour qu’il y ait un représentant du ministère de l’Immigration ici», fait-il valoir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média