Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 novembre 2018

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Pompier depuis 50 ans!

Val-d’Or honore Gérald Savard

savard pompier

©Marc-André Landry

Gérald Savard, entouré du maire Pierre Corbeil, de Valérie Dufour, représentante du député Romeo Saganash, et de Jean-Pierre Tenhave, directeur du Service de sécurité incendie.

On ne rencontre pas tous les jours quelqu’un qui peut se targuer de compter 50 ans d’expérience comme pompier volontaire. C’est pourtant l’exploit peu banal qu’a réalisé le Valdorien Gérald Savard.

Afin de souligner cet accomplissement inédit, la Ville de Val-d’Or a décerné à M. Savard la Médaille des pompiers pour services distingués, vendredi soir.

Aujourd’hui âgé de 73 ans et toujours actif au sein du Service de sécurité incendie, Gérald Savard a accueilli cette récompense avec une grande fierté.

«C’est un bel honneur et une super soirée, a-t-il confié après coup. Je ne pensais jamais en arriver là. Je suis venu au monde là-dedans. Mon père (Omer Savard) et mes frères ont tous été pompiers. On avait ça dans le sang.»

Comme un club social

Même si les pompiers vivent souvent des moments difficiles et côtoient des tragédies humaines, Gérald Savard dit avoir adoré ses 50 ans au sein de la brigade valdorienne.

«Il y a toujours eu une belle camaraderie avec les autres pompiers. C’était comme mon club social. On n’aime pas que les gens passent au feu, mais c’est un bon feeling de pouvoir intervenir pour éteindre des incendies. Je sais que c’est parfois difficile pour certains pompiers, mais moi j’avais la capacité de passer par-dessus ce que je vivais. J’ai vu beaucoup de choses très dures, dont un incendie où 11 personnes sont décédées. Ce n’est jamais drôle, mais ça ne m’a jamais vraiment dérangé. J’avais ça en moi», explique-t-il.

Évolution

Opérateur de pompe depuis de très nombreuses années, Gérald Savard  apprécie évidemment les avancées technologiques qui rendent le travail de pompier beaucoup plus facile en 2018.

«Les choses ont beaucoup évolué et j’ai toujours pu m’adapter au fil des années, explique-t-il. Avec les camions modernes on peut travailler à la chaleur, à l’intérieur d’une cabine. C’est pas mal différent qu’être dans le froid à -30 degrés.»

Dévouement

Pour le maire Pierre Corbeil, le demi-siècle de service de Gérald Savard témoigne de sa conduite exemplaire, de son travail efficace et de son dévouement exceptionnel.

«Félicitations d’avoir pu garder cet esprit d’entraide et de solidarité et votre engagement envers Val-d’Or. C’est un accomplissement exceptionnel», a commenté le maire.

Son collègue Yves Barbe parle d’un pompier discret et à sa place, apprécié de tous. «Tu mérites l’admiration de tous les pompiers, actuels et anciens. Nous sommes fiers de travailler encore avec toi», a-t-il commenté.

La retraite?

À 73 ans, Gérald Savard reconnaît que l’heure de la retraite sonnera bientôt.

«C’est certain qu’il ne me reste pas encore plusieurs années. Je suis en réflexion», a-t-il conclu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média