Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

20 novembre 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un festival offensif remporté par les Foreurs

Foreurs Val-d'Or - Yan Dion

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Yan Dion était tout sourire après avoir réalisé son premier tour du chapeau dans le junior majeur.

HOCKEY JUNIOR - Un but quelque peu chanceux de Frédéric Abraham et un tour du chapeau du Valdorien Yan Dion ont ponctué un festival offensif mardi soir au Centre airCreebec alors que les Foreurs l’ont emporté au compte de 7 à 6 sur les Cataractes de Shawinigan pour signer un troisième gain de suite.

Si les 1244 spectateurs présents au match ont apprécié le spectacle, Pascal Rhéaume était moins joyeux de la performance des siens qui ont laissé filer trois avances lors de la rencontre.

«Ce n’était pas ce que je pensais qui allait arriver. On n’a pas travaillé ce soir. Nos trois buts en début de match n’en étaient pas des beaux et on n’a pas eu besoin de travailler pour les avoir. Oui, on a les deux points, mais je ne suis vraiment pas satisfait de la façon dont on a joué ce soir», n’a pas caché Rhéaume après la rencontre.

Pas moins de huit buts ont été inscrits lors du premier engagement qui a été tout sauf facile pour les gardiens partants.

Le tout a débuté dès la 53e seconde lorsque Yan Dion a inscrit son septième de la saison en reprenant une rondelle échappée par Ivan Kozlov. Quatorze secondes plus tard, un tir de Maxence Guenette dévie sur Nicolas Ouellet pour permettre à Val-d’Or de faire mouche sur leurs deux premiers lancers et ainsi chasser Lucas Fitzpatrick de la rencontre.

Le vert et or a souhaité la bienvenue à Antoine Coulombe en inscrivant un troisième but en 79 secondes, gracieuseté d’Émile Lauzon qui a touché au passage un tir de Jérémy Michel.

Les hommes de Daniel Renaud n’ont pas baissé les bras alors qu’ils ont, à leur tour, marqué trois buts par l’entremise de Vincent Senez, Mavrick Bourque et Anthony Imbault.

En plein momentum, Shawinigan voit Jan Drozg écoper d’une double punition mineure pour bâton élevé. Il n’en fallait pas plus pour que Dion marque son deuxième et troisième but du match et ainsi redonner une avance de 5 à 3 Foreurs après 20 minutes. C’était le premier tour du chapeau de Dion dans la LHJMQ

«C’est sûr que c’est plaisant de faire un tour du chapeau, surtout après une victoire comme celle-là. Lors des avantages numériques, il faut que je reste devant le filet, mais ce soir j’ai été à la bonne place au bon moment», a déclaré le joueur de 20 ans.

Coriaces Cataractes

En plus de connaître des périodes de relâchement, les Foreurs ont visité plus souvent qu’à leur tour le banc des pénalités.

L’indiscipline du vert et or aura été payant pour l’équipe de la Mauricie qui a vu Senez faire 5 à 5 en complétant lui aussi son tour du chapeau.

«Shawinigan a un bon jeu de puissance. On a été très indiscipliné puis on avait parlé avant le match de ne pas tricher, c’était même le premier mot que j’ai parlé. On parle de ne pas se replier ou de ne pas travailler...», a pointé l’instructeur de Val-d’Or.

Tout de même, cette deuxième égalité n’aura pas duré éternellement quand Ivan Kozlov a redonné l’avance aux locaux en faisant dévier le tir de Jérémie Biakabutuka derrière Coulombe.

Tout comme en période initiale, Shawinigan a continué de travailler et de déranger Mathieu Marquis pour remettre les pendules à l’heure avant de retourner au vestiaire grâce à Max-Antoine Melançon qui a fait 6-6.

«Si leur but était de me pousser, je pense que c’est parce que je faisais ma job. Je me suis fait plaquer quelques fois et je pense que c’est la première que je me faisais autant brasser. Ce sont des choses qui arrivent et je devais rester concentré», a avoué le portier des Foreurs.

Se reprendre à temps

Selon les dires des membres des Foreurs, la troisième période a été mieux exécutée et la performance globale a été meilleure.

La chance est venue frappée à la porte des locaux avec un peu plus de douze minutes à faire lorsqu’une rondelle amenée devant le filet a dévié sur le patin de Frédéric Abraham pour porter le compte à 7-6 Val-d’Or.

 

Frédéric Abraham - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Frédéric Abraham a marqué le but de la victoire pour Val-d'Or

Un but peut-être chanceux, mais le #71 va grandement le prendre compte tenu du fait qu’il a obtenu quelques chances de marquer dans les dernières parties, sans mettre la touche finale.

«J’ai eu des chances dernièrement et ça fait du bien. Des fois, ça en prend juste un pour démarrer la machine. Bien content que la rondelle soit entrée», a affirmé Abraham.

«Pour Fred, cela va lui donner de la confiance. Ça n’a pas été toujours facile pour lui cette saison. Il a été laissé de côté quelques fois, mais il a gardé une attitude positive. Il a eu une chance de monter sur la troisième ligne et il nous a donné un gros but», a fait savoir Rhéaume à propos de son joueur de centre.

Une séquence positive

Avec le match de ce soir, les Foreurs ont complété une séquence névralgique de six parties sur la patinoire du Centre airCreebec. Avec huit points sur une possibilité de douze, Val-d’Or a creusé l’écart sur le Titan et la 17e place et ces points acquis pourraient faire une différence d’ici le mois d’avril.

«Présentement, on joue très bien à la maison. Je pense que les gars s’aperçoivent qu’ils doivent travailler trois périodes. On l’a fait durant une ce soir et on a vu la différence. C’est le fun de voir de belles séquences comme celle-là pour nos partisans. Il y en a beaucoup qui sont fiers de l’équipe, car on est une équipe qui travailler avec de bons jeunes joueurs avec des vétérans», a conclu Rhéaume.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média