Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

21 novembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Ski de fond: la MRC précise la nature de ses travaux forestiers

coupe forestière MRC ski fond

©gracieuseté

L’image qui circule sur Facebook offre un paysage pour le moins dénudé, là où passe la piste Le Ravage sur 500 mètres.

MUNICIPAL. La MRC Abitibi a précisé mercredi la nature des travaux forestiers qu’elle effectue au sud de la Forêt récréative Dudemaine et qui ont eu pour effet de dénuder une portion d’une piste de ski de fond.

Des images du résultat de ces travaux partagées sur Facebook ont suscité de vives réactions et l’indignation de nombreux internautes, mardi et mercredi. La MRC Abitibi a convoqué les médias afin de faire une mise au point.

Les travaux litigieux consistent en une coupe totale après plus de 20 ans de travaux d’éclaircie commerciale dans une forêt de pins gris mature, où l’on ne retrouve pas de régénération naturelle. L’intervention affecte environ 500 mètres de la piste Le Ravage, qui totalise 15 kilomètres. Celle-ci demeure bordée par une plantation de 15 ans au sud-ouest, sur environ 200 mètres.

«La section qui a été visée dans les dernières semaines est une section de 0,6 km sur 0,6 km au sud de la Forêt récréative, soit sur un lot intramunicipal. La grande piste de ski de fond de 15 kilomètres sort de la Forêt récréative et passe dans un lot intramunicipal géré par le Service forêt de la MRC. La piste traverse ce lot et un autre lot à Saint-Mathieu-d’Harricana. Je vous rassure, il n’y a pas de bois qui a été coupé dans la Forêt récréative», a d’abord affirmé le préfet Sébastien D’Astous.

On a aussi précisé que les travaux avaient été effectués par l’entrepreneur forestier selon le devis de la MRC, dans le respect des lois et des normes en vigueur.

coupe forestière MRC ski fond 2

©gracieuseté

Entente avec le Club

Cette partie du sentier emprunte un ancien chemin forestier public sous la gestion de la MRC. Elle a permis au Club de ski de fond d’Amos de l’utiliser jusqu’au jour où des travaux forestiers seraient réalisés.

En octobre, des discussions ont eu lieu avec le Club afin de permettre à la MRC d’utiliser un chemin multi-usage pour accéder à la zone où elle souhaitait réaliser ses travaux de récolte. Ce qui lui fut accordé afin d’éviter d’ouvrir de nouveaux chemins d’accès et ainsi mieux protéger la forêt.

La MRC s’engageait à terminer les travaux avant le 15 décembre afin de ne pas affecter l’utilisation des pistes en saison hivernale et à remettre en état la piste touchée par les travaux de récolte. Elle doit aussi procéder au reboisement de la partie récoltée au printemps 2019.

Une confusion

Le président du Club de ski de fond, Clément Bérubé, a lui-même été surpris de constater qu’aucune bande de protection de 30 mètres n’avait été laissée de chaque côté de la piste. Une confusion serait à l’origine de cette situation.

«Tout le monde a agi de bonne foi dans ce dossier. Nous, on croyait que la bande de 30 mètres qui devrait s’appliquer pour les travaux qui auront éventuellement lieu dans la Forêt récréative s’appliquait aussi pour ces travaux. Et eux croyaient qu’on savait que ça ne s’appliquait pas. On ne partait pas sur les mêmes prémisses», a-t-il convenu.

Conserver ou relocaliser?

Le Club de ski de fond, qui regroupe plus de 550 membres, devra maintenant décider s’il souhaite utiliser la portion de 500 mètres qui a perdu son couvert forestier ou la relocaliser dans la Forêt récréative, aux frais de la MRC Abitibi. «Notre conseil d’administration se réunit ce soir et ça fera partie des discussions», a indiqué Clément Bérubé.

 

Lots intramunicipaux et obligations

Le préfet Sébastien D’Astous a précisé que la MRC Abitibi a des obligations envers le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs pour les lots intramunicipaux qui lui ont été confiés. Certains travaux forestiers doivent y être effectués afin d’assurer le développement local et la création d’emplois. La MRC doit aussi poser ses actions dans le respect des utilisateurs du territoire.

 

Plan d'aménagement pour la Forêt récréative

La MRC Abitibi a rappelé qu’elle considérait la Forêt récréative Dudemaine comme un joyau. «Il y aura du bois à couper dans les prochaines années. On est en train de travailler avec nos organismes pour élaborer un plan d'aménagement pour que ce soit fait dans le respect de tous les utilisateurs. On veut assurer la pérennité de la forêt», a fait valoir le préfet Sébastien D’Astous.

Commentaires

22 novembre 2018

Gabriel soumis

C'est pas croyable dévaster sur 500 mètre tu tombe dans le désert comment tu fais pour pouvoir entretenir Ca au grand vent et meme plus plaisant pour les amateurs de ski fond c'est vraiment pas fort

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média