Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 novembre 2018

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Un nouveau départ musical pour Larche

LARCHE

©Amélie Fortin

Larche, de son nom complet Marc-Antoine Larche, sortira un nouvel album en début 2019.

Alors qu’il amorcera sous peu une tournée abitibienne aux côtés de Philippe Brach, le chanteur Larche, originaire de Val-d’Or, prépare son prochain album où le bonheur résonnera au fil de ses nouvelles mélodies.

«On ne peut pas toujours être morose ou cynique, estime le chanteur, de son vrai nom Marc-Antoine Larche. Dans mes précédentes chansons, c’était plus négatif et triste. J’accepte le passé, mais je crois que j’ai grandi comme artiste et que je suis prêt pour autre chose. De plus, interpréter une chanson sur scène en faisant semblant ou non d’être triste à cause des paroles, ça ne me tente pas. Je veux faire bouger les gens et qu’on ait du fun.» 

C’est d’ailleurs une des raisons qui l’a poussé à revisiter l’une de ses compositions et de la mettre au goût du jour. «Le matelas provient de mon premier album sorti en 2009, précise Larche. En show, je l’ai toujours présentée sous une version plus éclatée et les spectateurs l’apprécient beaucoup. Alors on s’est amusés à la retravailler et à lui donner des allures un peu country.»  

Malgré ces nouveaux airs, il ne prévoit pas pour autant prendre un virage country pour son prochain album. «C’est un style qui est le fun, mais moi, j’y fais seulement quelques clins d’œil avec Le matelas, indique-t-il. Ce n’est pas mon genre. Honnêtement, au début, lorsque nous étions en train de retravailler la musique de la chanson, ça sonnait encore plus country qu’en ce moment. J’ai ramené mon clavier pour y remettre ma touche personnelle.»

LARCHE

©Amélie Fortin

Le bonheur sera la thématique principale des prochaines chansons de Larche.

Tournée abitibienne 

En décembre prochain, le chanteur sera de retour dans sa région natale, un souhait de longue date. «Ça fait vraiment longtemps que je n’ai pas joué en Abitibi-Témiscamingue et ça me manque, confie Larche. Oui, j’ai joué au FME à Rouyn-Noranda, mais là, en allant dans quatre villes différentes dans des salles plus intimes, ce sera complètement différent comme ambiance.» 

En effet, l’artiste jouera en première partie de Philippe Brach le 12 décembre à Val-d’Or, le 13 décembre à Rouyn-Noranda ainsi que le 14 décembre à Ville-Marie. Pour ce qui est de son passage à Amos, le 15 décembre, Larche agira en solo. 

«Tout ça, c’est grâce à Yan Vallières qui s’occupe de la programmation à Val-d’Or, fait valoir l’artiste. Il voulait que je vienne faire un tour, mais il ne lui restait pas de place dans sa programmation pour ajouter mes spectacles. Il a alors eu l’idée de contacter l’équipe de Philippe Brach pour que je sois sa première partie. Je connais bien Philippe et on s’entend bien! Ça devrait être un beau voyage.»  

Une année chargée 

Larche peut tirer un bilan plus que positif de l’année 2018. Après la sortie de son EP La tête sur ton épaule en mars dernier, deux titres tirés de cet opus se sont démarqués, l’amenant à se tailler une présence soutenue sur les palmarès de SiriusXM. De plus, en septembre dernier, le Valdorien a atteint un rêve professionnel en faisant partie pour la première fois de la programmation du Festival de musique émergente (FME). 

«Ça va faire 10 ans que je suis dans ce domaine et j’ai toujours voulu y aller, raconte Larche. Ce fut une superbe expérience! Le public était agréable et je crois que c’est une belle reconnaissance en tant qu’artiste. Ce festival offre une belle visibilité qui peut mener à de nouvelles opportunités.» 

L’an prochain, en plus de la sortie de son nouvel album, Larche espère pouvoir davantage se produire dans les différents festivals de la province. «Puisque mon album est sorti en mars cette année, je n’ai pas pu participer à autant d’événements que je l’aurais souhaité, car à ce moment de l’année, plusieurs festivals ont leur programmation de faite. Alors pour 2019: plus de spectacles et plus de festivals!», conclut-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média