Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

28 novembre 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Biakabutuka progresse à la vitesse grand V

Jérémie Biakabutuka - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Jérémie Biakabutuka fait face aux meilleurs éléments adverses depuis quelques semaines.

HOCKEY JUNIOR - Âgé de seulement 16 ans, le défenseur Jérémie Biakabutuka accumule déjà de grosses minutes de jeu avec les Foreurs de Val-d’Or, qui n’hésitent pas à l’envoyer à toutes les sauces, spécialement avec les récentes blessures à la défense. 

Sélectionné au 17e rang du dernier encan, le produit des Riverains du Collège Charles-Lemoyne est devenu un rouage important de l’échiquier du vert et or depuis le début de la campagne. 

Utilisé sur la deuxième paire, Biakabutuka a connu un mois de novembre des plus intéressants au niveau des statistiques et de la progression. 

À ses neuf derniers matchs (avant le dernier week-end), le #77 a accumulé deux buts et six points, portant son total à 10 en 24 rencontres en 2018-2019. Encore plus impressionnant, ce dernier a maintenu un différentiel de +7 depuis le 1er novembre, malgré une fiche de -4 contre le Drakkar de Baie-Comeau, il y a deux semaines. 

«Je lui lève mon chapeau. Quand tu regardes son comportement sur la glace, tu vois qu’il est de plus en plus à l’aise, plus les matchs avancent», a analysé l’entraîneur des défenseurs Pascal Luneau. 

Pour le principal intéressé, un temps de jeu augmenté est une belle occasion de se faire valoir et il souhaite en profiter un maximum. 

«C’est sûr qu’à cause des blessures dernièrement, on m’a donné leurs tâches et c’est tombé sur moi vu que je suis en santé. J’essaye de le prendre du mieux que je peux. Je fais avec et je m’adapte aux rôles qu’on me donne. Par exemple, être plus défensif contre les meilleures lignes en fin de match. Mes entraîneurs et coéquipiers me donnent beaucoup de conseils puis je pense que je me débrouille», a déclaré Biakabutuka. 

Pas frustré par le U17 

Comme William Provost et Marshall Lessard, Biakabutuka a été ignoré par Hockey Canada pour le Championnat mondial des moins de 17 ans, même s’il avait été invité au camp estival. Cependant, ce refus n’a pas eu de goût amer pour le natif de Longueuil et ce dernier est passé à autre chose. 

«Je ne pense pas que ç’a été une motivation supplémentaire. C’est sûr que c’est plate que je n’aie pas été pris, mais je pense que c’est juste une étape et ça ne me dérange pas plus que cela. Je continue à travailler et je me concentre sur les succès de l’équipe», a admis le hockeyeur. 

«Comme des petits frères» 

Repêchés à quelques minutes d’intervalle en juin dernier, Biakabutuka et Provost seront des pièces importantes pour les prochaines saisons du vert et or. Les deux comparses de 16 ans ont développé une amitié qui s’est transposée au-delà de la glace du Centre airCreebec puisque les deux joueurs fréquentent la même école secondaire. 

«On est vraiment de bons amis. On va à l’école ensemble, on mange ensemble, on marche ensemble, on parle ensemble. On est comme des petits frères qui se chamaillent tout le temps, car on rit et on s’obstine. C’est un bon gars et on le sait qu’on va jouer ensemble pour encore longtemps, donc vaut mieux avoir une bonne relation», a admis l’arrière à propos de Provost. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média