Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

28 novembre 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Diane Dallaire fulmine contre NAV Canada

Nav

©Photo La Frontière/Le Citoyen - Thierry de Noncourt

NAV Canada poursuit ses consultations à propos du service de nuit à l’aéroport. La mairesse Diane Dallaire a soulevé de nombreuses incohérences dans ce processus.

La mairesse de Rouyn-Noranda a rencontré des représentants de NAV Canada, le 27 novembre, à l’hôtel de ville, dans le cadre d’une nouvelle ronde dite de consultations et elle n’est pas contente.  

L’an dernier, NAV Canada, l’organisme indépendant responsable de la surveillance des vols au Canada, a suggéré de retirer le service de surveillance de piste par un humain la nuit, dit FSS, pour le remplacer par un système automatisé appelé AWOS. L’ennui, c’est que le système AWOS ne serait pas fiable à 100 %, selon les acteurs du milieu. Il ne pourrait pas détecter une pluie verglaçante, par exemple. 

Incohérences 

«Le processus de décisions de NAV n’est pas adapté à la réalité des régions, qui peineront toujours à maintenir leurs acquis. Ce que nous comprenons de nos discussions avec les représentants de NAV, c’est que même si les observations sur le terrain justifient le maintien des services, la décision finale peut être renversée sur la base de simples statistiques sur le nombre de mouvements aériens. Ce raisonnement cause préjudice à l’Abitibi-Témiscamingue, mais également à l’ensemble des régions partout au Canada», a dénoncé Diane Dallaire. 

À l’occasion de la rencontre avec NAV Canada, la mairesse a soulevé les nombreuses incohérences dans le processus de consultation sur la réforme des services à la navigation aérienne de nuit de l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda. NAV Canada justifie sa position par le faible achalandage entre 22h et 6h à l’aéroport. 

«Les contradictions et le manque de rigueur dans le processus de consultation de NAV nous amènent à le remettre en question. Il est impératif que NAV agisse avec transparence et intégrité afin qu’aucun doute ne subsiste dans l’esprit des acteurs consultés », a affirmé Mme Dallaire. 

Le ministre fédéral des Transports interpellé 

La mairesse de Rouyn-Noranda demande maintenant au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, d’intervenir pour éviter la perte de ce service important pour l’économie régionale et pour la sécurité de nombreux passagers à travers le Québec. 

«Le ministre des Transports du Canada doit revoir l’ensemble du processus de décision de NAV, lequel pénalise les régions. Il est inacceptable qu’il y ait une telle iniquité dans le traitement des aéroports. Puisque cette décision sera éminemment politique, c’est au ministre Marc Garneau qu’il appartient maintenant de préserver et défendre les intérêts des régions de l’ensemble du Canada. Il doit dès maintenant intervenir pour le maintien des services consultatifs de vol de nuit à Rouyn-Noranda. Les citoyens des régions ne sont pas des citoyens de seconde zone», a fait valoir Diane Dallaire. 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média