Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

28 novembre 2018

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Un beau défi et un succès grâce à Clash

Alex Godbout

©Gracieuseté

Le personnage de Christophe dans la série Clash représentait un gros défi pour le comédien Alex Godbout.

Le succès et un univers nouveau s’ouvre à Alex Godbout grâce à son de rôle de Christophe dans la toute nouvelle série d’intrigues Clash sur les ondes de Vrak et de Super Écran.

Le succès sans détour de la série en a fait jaser plus d’un depuis cet automne. Le Valdorien était bouche bée lorsque Le Citoyen lui a appris les éloges que l’émission recevait. «Honnêtement, je n’ai pas eu le temps d’aller lire les critiques. Alors de savoir que les gens embarquent avec nous dans cette aventure, c’est génial. Pour moi, ça remonte un peu à loin vu que nous avons terminé de tourner le 13 juillet», assure-t-il. 

Un rôle émotif 

Clash, une série en 48 épisodes de 30 minutes, raconte la vie de six jeunes adultes, âgés de 19 à 25 ans, qui fréquentent un centre de réhabilitation. L’émission suit notamment le trio composé de Christophe, Robin (Alexandre Nachi) et Jasmine (Ludivine Reding) qui a survécu à un accident, mais pas sans blessures. Tandis que Christophe et Robin sont en chaises roulantes, Jasmine, elle, qui est également l’amoureuse de Robin, est indemne. Ces jeunes adultes doivent maintenant composer avec un corps diminué, voire handicapé. 

Le personnage qu’incarne Alex Godbout, Christophe, est bien différent de ce à quoi le comédien est habitué de jouer. 

«Il est antipathique, estime-t-il. Il a quelque chose de bouillant, d’arrogant. De plus, puisqu’il est en chaise roulante, j’ai travaillé avec un réadaptateur qui m’a vraiment fait plonger dans le quotidien d’une personne qui se retrouve avec un handicap après un accident. J’ai passé une journée complète dans mon appartement avec une chaise roulante en vivant comme si c’était vraiment ma réalité.» 

Malgré tout, Alex Godbout est capable de sentir des liens de ressemblances entre l’explosif Christophe et lui-même. 

«Nous avons tous les deux un gros orgueil, lance-t-il en riant. Nous sommes déterminés et prêts à tout. Je trouve ça toujours plaisant de trouver des ressemblances avec des personnages, surtout lorsqu’ils sont sombres.» 

Sous ses allures de mauvais garçon, Christophe surprendra bien des téléspectateurs selon le Valdorien. 

«C’est le genre de personnage qu’on déteste au début, puis, au fil des épisodes, on tombe dans plusieurs pièges émotifs qui, au bout du compte, nous font comprendre les agissements et les réactions de Christophe. Là, au final, on l’aime plus qu’au départ. C’est un beau défi pour un comédien.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média