Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 Novembre 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Detour Gold subit encore les foudres de ses actionnaires

Detour_Gold_mine_Detour_Lake

©Detour Gold

Même si Detour Gold est dans la tourmente par rapport à certains groupes d’actionnaires, cela n’a pas empêché sa mine Detour Lake de réaliser sa meilleure performance en extraction de minerai depuis son ouverture.

Bien que sa mine Detour Lake ait réalisé un record d’extraction minière au cours du troisième trimestre de 2018, Detour Gold doit faire face à une ardeur redoublée de ceux qui réclament le remplacement complet de ses hauts dirigeants, voire la vente totale de ses actifs à une autre société minière.

Du 1er juillet au 30 septembre, la mine Detour Lake, où travaillent plusieurs Abitibiens, a livré 151 402 onces d’or à partir de 5,4 millions de tonnes de minerai. Le taux d’extraction a atteint la valeur de 304 000 tonnes par jour, du jamais vu pour la mine depuis son ouverture. «Cette performance illustre les améliorations progressives obtenues depuis le début de l’année», a signalé Frazier Bourchier, chef des opérations de Detour Gold, par voie de communiqué.

La vente de 139 821 onces d’or s’est par ailleurs traduite par des revenus bruts de 170 M $ US et des gains nets de 12,7 M $. Il s’agit cependant d’un recul important de 69,1 % par rapport aux 41,1 M $ US obtenus l’an dernier à pareille date, alors que les coûts de production totaux ont bondi de 19,5 %, passant de 668 $ US à 798 $ US l’once d’or. Cette hausse est principalement imputable à l’augmentation des frais relatifs aux entrepreneurs contractuels et à l’entretien des infrastructures ainsi qu’aux coûts plus élevés liés à l’achat de carburant, d’électricité et d’agents chimiques pour l’usine de traitement.

Detour Gold survivra-t-elle?

En marge de ces résultats, Detour Gold a dû subir les attaques d’un deuxième groupe d’actionnaires des États-Unis. À la fin d’octobre, le fonds d’investissement Livermore Partners a fait parvenir à la société minière une lettre réclamant le remplacement complet de son conseil d’administration ainsi que l’embauche d’une société chargée d’évaluer différents scénarios pour l’avenir de Detour Gold, incluant une vente ou un partenariat, notamment avec une société chinoise.

Cette démarche fait suite à une attaque similaire lancée quelques mois plus tôt par le fonds d’investisseurs Paulson & Co. En plus d’exiger un nouveau conseil d’administration, ce dernier demandait aussi l’évaluation de plusieurs options stratégiques pour mieux satisfaire les actionnaires, incluant une possible vente de tous les actifs de Detour Gold à une autre société minière. Quelques semaines plus tard, un autre actionnaire de Detour Gold, Coast Capital Management, avait déposé une requête identique.

Depuis, Detour Gold a posé plusieurs gestes pour tenter d’éteindre les feux. Après avoir remplacé quelques membres de son conseil d’administration, elle avait proposé au principal activiste, Paulson & Co, de nommer un autre directeur exécutif et d’abandonner une poursuite au civil. Le fonds d’investissement étasunien a refusé, tandis que ses options alternatives ont été rejetées par Detour Gold.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média