Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 décembre 2018

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Donner vie aux animaux avec ses pinceaux

Suzanne Grenier réalise un rêve avec sa nouvelle passion

Suzanne Grenier

©Sylvain Leclerc

Suzanne Grenier présentera 12 toiles dans le cadre de son exposition «Regard animal».

L’artiste Suzanne Grenier a de quoi rendre bien des peintres jaloux, alors qu’en moins de trois ans, la peintre autodidacte se sera taillé une place de choix dans le monde culturel de Val-d’Or, et ce, jusque dans les bureaux de la MRC de la Vallée-de-l’Or (MRCVO).

C’est un rêve qui se réalise pour la Valdorienne. «J’ai suivi un cours de peinture il y a 27 ans, raconte l’artiste originaire d’Amos. Mais je trouvais que je n’étais pas très douée et donc je n’ai pas continué. Puis, j’ai décidé de m’y remettre en 2016 pour avoir un projet de retraite.» 

Finalement, ce que Suzanne Grenier croyait être un manque de talent était plutôt un manque d’expérience. Après dix leçons au Service culturel de Val-d’Or et plusieurs essais dans son atelier, les forces de la peintre se dévoilent. 

«Moi-même je suis surprise lorsque je regarde mes toiles, lance-t-elle en riant. C’est fou à quel point, parfois, on ne se fait pas confiance alors qu’on le devrait.» 

Des modèles sauvages 

Suzanne Grenier n’a qu’une inspiration pour ses œuvres: les animaux. 

«J’ai fait de la zoothérapie pendant 12 ans, précise-t-elle. Tout le monde qui me connait sait que les animaux et moi, on ne fait qu’un.» 

L’artiste s’inspire de photographies animalières (dont elle demande les droits) pour donner vie à ces créatures. 

«Pour qu’une image me parle, il faut qu’elle ait une âme, souligne Suzanne Grenier. Tout se joue dans le regard des animaux.» 

Ainsi, à ce jour, un tigre, un cheval, des chiens ou encore des ours polaires sont passés sous les pinceaux de la peintre. 

«Ce que j’aime, c’est de faire les détails des poils et des plumes, précise Mme Grenier. Ça apporte une texture et un visuel uniques. Mais je ne vais pas mentir, c’est difficile!» 

Jamais trop tard 

Sa première exposition, nommée Regard animal, sera présentée dans la salle du conseil des maires de la MRCVO du 15 décembre au 11 mars. 

«C’est un coup du hasard qui m’a permis cette belle opportunité, fait-elle valoir. Je ne connaissais même pas le programme de la MRCVO qui vise à promouvoir les artistes. C’est le directeur général Louis Bourget qui a vu mes créations sur Facebook et qui m’a contactée!» 

S’il y a bien quelque chose que l’artiste retient de cette année mouvementée et de ce succès inespéré, c’est bien qu’il ne faut jamais s’empêcher de réaliser ces rêves. 

«Il n’est jamais trop tard, quoi qu’on vous dise. Si vous avez un rêve et une passion, allez-y, foncez!», conclut Suzanne Grenier.

Commentaires

15 dcembre 2018

JANINE JOBIN-BARNES

toute mes felicitations Suzanne, J'aimerais etre plus proche pour partager ton success. Le Grand duke me donne la chair de poule.

17 dcembre 2018

Robert Quesnel

Bravo Suzanne.Supper Jolie.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média