Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

21 décembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Canadian Malartic obtient le OK de Québec pour exploiter Odyssey

Mine Canadian Malartic

©Photo - Archives

Il y aura possiblement autre chose pour Mine Canadian Malartic après l’exploitation de la fosse à ciel ouvert.

Canadian Malartic pourra aller de l’avant avec son projet de mine souterraine Odyssey si elle juge que ça en vaut la peine financièrement.

La minière vient d’obtenir du gouvernement du Québec l’autorisation d’exploiter le gisement d’or Odyssey, le ministère de l’Environnement ayant jugé, après analyse, ce projet acceptable sur le plan environnemental.

Mine Canadian Malartic souligne que d’autres conditions seront nécessaires pour compléter le processus d’autorisation du projet Odyssey vers une exploitation éventuelle, à commencer par la mise à jour des études économiques, considérant la teneur moyenne de seulement 2 grammes d’or par tonne de minerai qu’on y retrouverait.

Selon la minière, Odyssey (un projet de 200 à 500 millions $, tout dépendant de l'ampleur qu'il prendrait) pourrait être exploité durant une dizaine d’années, avec 350 à 450 employés, ce qui viendrait prolonger la durée de vie de la mine Canadian Malartic bien au-delà de 2027, année prévue pour conclure le projet d’extension de la fosse à ciel ouvert.

«Le projet souterrain Odyssey s’inscrit dans la continuité du projet Extension Malartic et de l’exploitation actuelle. Cette décision du gouvernement est significative et nous permet de continuer à développer le camp minier de Malartic», signale le directeur général de Mine Canadian Malartic, Serge Blais, par voie de communiqué.

Rappelons que le projet de mine souterraine Odyssey consisterait à exploiter deux zones minéralisées dont les accès de surface seraient situés 3 km à l’est du secteur urbain de Malartic. «Mentionnons aussi la synergie visée par le projet en raison, entre autres, de l’utilisation de l’usine et du parc à résidus miniers de l’actuelle fosse», fait-on valoir dans le communiqué de la minière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média