Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

22 décembre 2018

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Le chemin de Compostelle version Rosalie Roy-Boucher

Rosalie Roy-Boucher alice marche sur fabrice livre roman culture auteure

©Julie Artacho

Rosalie Roy-Boucher, originaire de Val-d’Or, en est à son premier roman.

Le succès est plus qu’au rendez-vous pour la Valdorienne Rosalie Roy-Boucher, alors que son premier roman, Alice marche sur Fabrice, en est déjà à une troisième réimpression aux Éditions de ta mère. 

L’écrivaine a utilisé ses propres souvenirs de Compostelle pour raconter les périples d’une femme en peine d’amour dans ce roman sorti en mars dernier. 

«C’est inspiré de ma propre expérience, confie Rosalie Roy-Boucher. Un peu comme Alice, je voulais faire le chemin de Compostelle depuis longtemps, mais je ne me décidais jamais. Et puis, un jour, un peu comme elle, j’ai vécu une situation qui m’a décidée à me lancer dans ce voyage.» 

Dans le cas d’Alice, c’est sa rupture avec son amoureux Fabrice qui l’a poussée à partir à l’aventure. 

«C’est particulier, car le trajet de Compostelle est réputé pour être difficile au point de vue physique: mal aux pieds, ampoules, etc. Dans son cas, Alice débute déjà le voyage avec une souffrance, mais émotionnelle plutôt que physique», explique l’écrivaine. 

Au fil des pages, la jeune aventurière rencontrera plusieurs personnages plus colorés les uns que les autres qui l’amèneront à se questionner et à avoir des réflexions sur elle-même. 

Les pensées et le langage d’Alice ont été écrits de façon à donner l’impression aux lecteurs de connaître le personnage. 

«Mon but, c’est de donner l’idée qu’on jase avec une amie, estime Rosalie Roy-Boucher. Je garde donc un vocabulaire et des expressions familières.»

Rosalie Roy-Boucher

©Gracieuseté

«Alice marche sur Fabrice» a été publié le 13 mars dernier aux Éditions de ta mère.

Succès sans détour 

Si Rosalie Roy-Boucher ne s’attendait pas à voir son premier livre être réimprimé trois fois. Elle s’attendait encore moins à devenir une écrivaine il y a bientôt un an. 

«La littérature, c’est sacré pour moi et j’ai beaucoup de respect pour les auteurs, souligne-t-elle. Alors ça me faisait bizarre de me dire que, moi aussi, je pourrais entrer dans ce monde-là.» 

Ce sont ses proches et sa directrice de maîtrise (le manuscrit du roman est en fait le résultat de ses mémoires pour sa maîtrise à l’Université de Montréal) qui ont finalement réussi à convaincre la Valdorienne de soumettre son ouvrage à des maisons d’édition. 

«Je suis la première surprise de ce succès, admet-elle. Mais, maintenant que j’ai mis un pied dans cet univers, c’est difficile de ne pas continuer.» 

L’Abitibi au premier plan 

Face à un tel succès, la jeune écrivaine songe déjà à son prochain projet d’écriture. 

«Ce que je peux dire, c’est que ce roman mettra en valeur un petit village abitibien, indique Rosalie Roy-Boucher. C’est un genre de retour aux sources. Mais pour moi, l’Abitibi n’est jamais bien loin et je veux donner une voix à ce que je connais.»

Commentaires

22 dcembre 2018

Roy

En Lisant ce livre JE me sentait comme un ombrage dAlice, j'ai vecu le Chemin Compostelle! Bravo

22 dcembre 2018

suzan pozdena

Bravo..!!!! c'est tellement facile de te lire..j'ai déja hate a ton prochain roman

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média