Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

24 décembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Landrienne annonce un gel de ses taxes

Landrienne budget

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le directeur général Mario Tardif et le maire Guy Baril.

MUNICIPAL. Après avoir bénéficié de quatre baisses consécutives, c’est un gel des taxes qui attend les contribuables de Landrienne en 2019.

Il faut dire que depuis 2014, la Municipalité a mis les bouchées doubles pour alléger le fardeau fiscal de ses contribuables, resserrant ses dépenses et revoyant certaines façons de faire. En 2012, les citoyens avaient essuyé une hausse de taxes de 87,6 %.

Pour élaborer ses prévisions budgétaires adoptées le 17 décembre, l’administration du maire Guy Baril a dû composer avec l’augmentation salariale de ses employés, un rattrapage salarial pour les élus, le remplacement d’un départ à la retraite, l’augmentation de la tarification de la Sûreté du Québec, la mise en place du compostage et la décision d’ouvrir un poste d’agent de développement pour élaborer son budget.

«Pour le départ à la retraite, on a décidé d’assumer un chevauchement pendant une partie de l’année afin de bien former la nouvelle personne. Pour le compostage, on parle de l’ajout d’une troisième voie dans la collecte et le traitement pour les municipalités (La Corne, Saint-Marc-de-Figuery et Saint-Félix-de-Dalquier) qui font partie du projet se fera à Landrienne. Nous allons aussi embaucher un agent de développement pour nous aider dans tous nos projets. Nous étions l’une des rares municipalités à ne pas en avoir», explique le maire Baril.

«Nous avons la ferme intention de poursuivre les efforts pour alléger le fardeau fiscal ou en minimiser l’augmentation dans les années à venir» - Guy Baril

Gel de toutes les taxes

Tous ces éléments ont ajouté près de 125 000 $ aux dépenses de la Municipalité, qui a réussi à geler ou comprimer d’autres dépenses pour arriver avec une augmentation de 91 195 $ (5 %) de son budget qui atteindra 1 927 031 $. Une somme de 30 000 $ (dont 20 000 $ déjà réservés à cette fin en 2017) a toutefois dû être affectée à même les surplus cumulés pour équilibrer le budget.

«Malgré l’ajout de ces dépenses, nous sommes heureux de pouvoir annoncer un gel de toutes nos taxes. Le taux de taxation pour le résidentiel et l’agricole, qui représente quand même 92 % de l’assiette fiscale à Landrienne, est passé de 2,27 à 1,4650 $ du 100 $ d’évaluation depuis 2014. Et il demeurera à ce niveau en 2019», a indiqué le maire Guy Baril.

Le taux industriel est maintenu à 3,04 $ du 100 $ et le taux commercial à 2,45 $. La tarification pour l’aqueduc demeure à 1,41 $ du mètre cube et celle pour le réseau d’égout, à 1,64 $ du mètre linéaire de façade. Celles-ci n’affectent que les propriétés desservies.

Des projets sur la table

Tout en resserrant ses dépenses, la Municipalité de Landrienne réalisera quand même des investissements importants au cours de la prochaine année. Des sommes totalisant 250 000 $ ont été affectées à différents projets à partir des surplus cumulés.

D’abord, 110 000 $ sont affectés à différents projets, dont 70 000 $ au projet de compostage. Ensuite, 140 000 $ seront consacrés à des projets d’infrastructures prévus au plan triennal d’investissement, dont 67 000 $ à la réparation et au resurfaçage de la Traverse. Landrienne investira dans différents autres projets, dont l’étude d’avant-projet pour la mise à niveau du Centre multifonctionnel Serge Savard.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média