Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

04 décembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Main-d’œuvre: les plus de 50 ans font partie de la solution

Stratégies Focus les prépare à un retour sur le marché du travail

Stratégies Focus

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Dans l’ordre: Johanne Morin, conseillère en emploi pour Stratégies Focus, Germaine Bergeron, participante, Normand Caron, participant et en emploi, Isabelle Poirier, directrice des Jardins du Patrimoine d’Amos, et Mario Labbé, administrateur de Stratégies Focus.

EMPLOI. Les personnes de 50 ans et plus font partie de la solution face à la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement dans la région. Stratégies Focus travaille à leur fournir les outils pour intégrer ou réintégrer le marché du travail.

Stratégies Focus est un organisme à but non lucratif qui s’y consacre depuis 2005. Il offre un programme de placement d’une durée de 10 semaines, à raison de deux journées par semaine, aux personnes de 50 ans et plus. De nouvelles cohortes de sept personnes se mettront en marche à Amos et Val-d’Or dès le 14 janvier.

«C’est une période de transition au cours de laquelle la personne peut prendre un temps d’arrêt pour réfléchir à son avenir professionnel. La première phase en est une très importante de connaissance de soi. On essaie de tracer avec la personne son profil de travailleur afin d’identifier les métiers potentiels qui pourraient y correspondre», a fait valoir Johanne Morin, conseillère à l’emploi pour Stratégies Focus, lors d’un point de presse, le 4 décembre, à Amos.

Placement de 83 %

Par la suite, les participants se penchent sur les démarches de recherche d’emploi, allant de la préparation de CV aux techniques d’entrevue. Le tout avec des suivis individuels. La formule fonctionne, avec un taux de placement de 75 % depuis 13 ans.

«Il s’agit d’une clientèle de plus en plus recherchée, a affirmé Mario Labbé, administrateur de Stratégies Focus. Ce sont des travailleurs expérimentés qui ont une manière différente de travailler, avec leurs forces particulières. Ces gens ont parfois peur de réintégrer le marché. On leur offre un temps de recul où ils peuvent côtoyer d’autres personnes dans leur situation et obtenir le soutien d’une conseillère. La dernière cohorte affiche un taux de placement de 83 %.»

Un retour réussi

L’expérience s’est avérée positive pour Normand Caron, 54 ans, qui a suivi le programme de janvier à mars. Cet ancien travailleur minier a décroché un emploi aux Jardins du Patrimoine d’Amos, où il est responsable de la maintenance.

«Ça faisait longtemps que je n’étais plus sur le marché du travail. Les ateliers m’ont redonné de la discipline et du temps d’adaptation pour ma famille et moi. Ils m’ont fourni les outils et le temps pour me préparer à la recherche d’un emploi», a-t-il souligné.

«Normand est arrivé bien préparé, disponible, motivé et prêt à apprendre. Je suis fier de l’avoir dans mon équipe. Il faut aller au-delà de nos préjugés et ouvrir notre porte aux travailleurs expérimentés», a souligné Isabelle Poirier, directrice générale des Jardins du Patrimoine.

Un retour à 79 ans

Germaine Bergeron, la doyenne du programme à 79 ans, faisait partie de la cohorte de cet automne. «Je le recommande à ceux qui se cherchent un emploi. Le programme qui est bien adapté et il offre une belle transition qui nous permet d’utiliser le maximum de nos acquis et de nos expériences. Je suis en pleine forme et j’aime être proche des gens», a déclaré la dame de Barraute, qui entend se trouver un emploi après les Fêtes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média