Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

05 décembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Les citoyens invités à rêver l’Amos de 2030

Les élus rêvent d’une population de 18 000 âmes

Amos vue aérienne

©gracieuseté

La population et les organismes socio-économiques locaux sont invités à rêver l’Amos de 2030.

MUNICIPAL. La Ville d’Amos s’engage dans un processus de planification stratégique et invite citoyens et organismes à rêver à quoi pourrait ressembler leur municipalité en 2030.

«Dans les dernières années, on a dynamisé beaucoup la ville. On a fait beaucoup de projets qui ont une cohérence entre eux, mais ce qu’on souhaite maintenant, c’est d’intégrer la vision commune de notre population à une vision d’ensemble à long terme pour Amos. On veut aussi intégrer la vision de nos partenaires par le biais de différents types de focus groups», a expliqué le maire Sébastien D’Astous, lors d’un point de presse, le 4 décembre.

Ce dernier souhaite recueillir des objectifs mesurables et des actions concrètes. Il a cité en exemple le rêve que caressent les membres du conseil municipal de voir la population atteindre 18 000 personnes en 2030, un bond de près de 40 % sur les quelque 13 000 habitants actuels.

«Une telle démarche permettra aux gens de participer à la construction de leur municipalité et de leur offrir une occasion de mieux comprendre les enjeux et réalités d’une organisation municipale» - Sébastien D’Astous

Avec la population

«Mais on veut le faire avec la population. Le 14 janvier, il y aura un sondage sur notre site internet et sur notre page Facebook. On espère que les gens vont se l’approprier et répondre en grand nombre pour faciliter nos prises de décisions. En parallèle, il y aura des focus groups avec nos partenaires, que ce soit la commission scolaire, le centre de santé, la SADC, la chambre de commerce, etc. On veut qu’ils participent aussi à l’élaboration de que pourrait avoir l’air Amos en 2030», a souhaité M. D’Astous.

La firme Raymond Chabot Grant Thornton recueillera et analysera les données strictement confidentielles ainsi recueillies. La Ville a bon espoir de déposer un plan stratégique 2018-2030 en mai prochain.

Capable d’en prendre plus

Invité à revenir sur l’objectif de 18 000 habitants pour 2030, le maire Sébastien D’Astous a rappelé qu’il s’agissait d’un rêve du conseil. Selon les élus, les infrastructures municipales ont la capacité d’accueillir 5000 personnes de plus dans que ça ne coûte nécessairement plus cher à la Ville. Le territoire offre aussi un grand potentiel de développement.

«Si les gens ont la même vision que nous à ce sujet, et c’est le sondage et les focus groups qui vont nous le dire, on croit que ce sera bénéfique pour les contribuables. Ce serait une façon de maximiser les revenus pour continuer d’offrir de bons services à la population. Mais on veut le faire de façon concertée, pour prendre les bonnes décisions au niveau de l’urbanisme par exemple. Il est aussi important d’avoir l’avis de nos organisations en santé et en éducation», a fait valoir le maire d’Amos.

Commentaires

9 dcembre 2018

Gérard Guindon

Le budget nous donnera sans doute un aperçu du rêve et de sa réalité.. :-)

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média