Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

03 février 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Matagami annule l'impact de la hausse de l'évaluation

©gracieuseté - Ville de Matagami

MUNICIPAL. La Ville de Matagami a choisi d'annuler l'impact de la hausse de l'évaluation foncière en réduisant d'autant son taux de taxe. Toutefois, les contribuables devront payer un peu plus cher leurs services.

C'est ce qui ressort des prévisions budgétaires 2018 adoptées le 23 janvier. Celles-ci reposent sur un budget d'opération stable à 5 564 770 $, en hausse de seulement 5065 $ sur 2017, pour la municipalité de 1500 habitants.

Les élus ont décidé de réduire le taux de la taxe foncière de 5,6 % pour les propriétés résidentielles, ce qui correspond exactement à la hausse moyenne des valeurs au nouveau rôle triennal d'évaluation foncière. Évidemment, l'impact sur le compte de taxes dépendra de la variation de la valeur foncière pour chaque propriété.

«Dès le début de l’exercice budgétaire, la commande était claire à l’effet de neutraliser à 100 % la hausse moyenne de la variation de l’évaluation foncière. C’est pour cette raison que les taux des différentes catégories de taxe foncière baissent de l’ordre de 5,6 %, alors que celle de la catégorie industrielle baisse de 2,6 %. Cela fera en sorte que les citoyens auront sensiblement le même compte de taxes que l’an passé», précise le maire René Dubé, réélu pour un 4e mandat l'automne dernier.

11 $ de plus

Si le taux de la taxe foncière a été réduit de 5,6 % pour atteindre 1,8375 $ du 100 $ d'évaluation, le conseil a néanmoins entériné une augmentation de 2 % sur l'ensemble des tarifs de compensation pour les services municipaux tels l'aqueduc, les égouts et les matières résiduelles. Cette hausse permettra de mieux refléter le coût réel de ces services.

Pour le propriétaire d'une résidence unifamiliale, il devrait en coûter 11,05 $ de plus pour année. Toutefois, l'impact sera beaucoup plus important pour les propriétaires qui louent des chambres. Leur catégorie de tarif augmente plutôt de 17,6 %, ce qui représente 25,15 $ de plus par année par chambre louée. Matagami dénombre une centaine de ces chambres louées.

Planifier les immobilisations

Bien qu'il soit optimiste face à l'avenir économique de Matagami, le maire Dubé en appelle à la prudence au niveau des immobilisations municipales. Il entend porter avec son équipe une attention particulière à la planification à long terme afin d'assurer le maintien de services et infrastructures de qualité pour les citoyens.

©gracieuseté - Ville de Matagami

Un projet de traitement de la paroi intérieure du réservoir d'eau potable (à l'arrière-plan) est prévu en 2018.

«C’est pour cette raison que le conseil a prévu au budget les crédits nécessaires de 92 000 $ afin d’actualiser son plan d’intervention concernant les infrastructures souterraines et routières», fait-il valoir.

D'ailleurs, le plan triennal des immobilisations se veut modeste pour l'année 2018. On y retrouve le réaménagement intérieur et la réfection de la toiture de l'hôtel de ville (200 000 $) et le traitement de la paroi intérieure du réservoir d'eau potable (142 000 $). L'actualisation du plan d'intervention permettra de cibler les projets nécessaires pour les années suivantes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média