Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 février 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Hausse des taxes en milieu rural à Barraute

©gracieuseté

MUNICIPAL. Si le compte de taxes demeurera presque inchangé pour les propriétaires résidentiels en milieu urbain à Barraute cette année, ceux en milieu rural essuieront en revanche une hausse de 8,4 %.

Le conseil municipal a adopté son budget 2018 en séance spéciale, le 22 janvier. Pour ce premier exercice, le maire Yvan Roy a dût composer avec le dépôt du nouveau rôle triennal d'évaluation foncière. Celui-ci a fait passer la valeur moyenne des maisons de 123 388 $ à 136 330 $, soit une hausse de 10,49 %.

On a opté pour la stabilité, tout en conservant le même niveau de service -Yvan Roy

«On a vérifié qu'elles étaient nos dépenses et les investissements que nous avions à faire, puis on a été capable de maintenir à peu près le même taux de taxe foncière pour répondre à nos besoins», affirme celui qui a succédé à Lionel Pelchat, l'automne dernier.

La taxe d'aqueduc baisse

Barraute maintient son taux de la taxe foncière générale pratiquement au même niveau, à 0,8962 $ du 100 $ d'évaluation comparativement à 0,8992 $ en 2017. Ses différentes autres taxes fluctuent, mais là où il y un écart marqué, c'est au niveau de la taxe pour la dette d'aqueduc qui passe de 230 à 115 $ avec la fin du remboursement de la moitié de la dette. L'autre moitié sera complètement remboursée à la fin de l'année, ce qui fera disparaître cette taxe en 2019.

C'est d'ailleurs ce remboursement qui vient faire en sorte que le propriétaire de la maison moyenne (136 330 $ avec 75 pieds de façade) en milieu urbain ne verra son compte de taxes augmenter que de 16,28 $ (0,8 %), passant de 1889,28 $ à 1905,56 $. Puisqu'il ne paie pas cette taxe en n'étant pas desservi par l'aqueduc municipal, le même propriétaire en milieu rural voit plutôt son compte augmenter de 112,26 $ (8,4 %) pour atteindre 1439,89 $.

Réduction des dépenses

Le budget de Barraute prévoit aussi une réduction des dépenses de 100 000 $ (3,3 %), qui passeront de 2 950 000 $ à 2 850 000 $. Une bonne partie des économies proviennent de la décision d'acheter de la machinerie pour effectuer le déneigement en régie.

«Ça devrait nous permettre de réaliser une économie de 52 000 $ à 60 000 $, estime le directeur général Alain Therrien. Les équipements ne servent pas qu'au déneigement et ça nous permet aussi de garder notre personnel, ce qui est important dans le contexte actuel de pénurie de main-d'œuvre.»

Près de 1 M $ d'immobilisations

Alors que se terminent la construction du bâtiment multiusage (700 000 $) et les travaux de 2 M $ pour le prolongement des services municipaux, Barraute envisage des investissements de plus de 900 000 $ en 2018 selon son programme triennal d'immobilisations.

Les plus importantes sommes seront consacrées au pavage du rang 5 et du rang 2 (310 000 $), au nettoyage des boues (200 000 $) et au pavage de la 1re Avenue, de la 2e Avenue et de la 2e Rue (176 250 $). C'est sans compter les 400 000 $ du Programme de la taxe sur l'essence et de la contribution du Québec qui seront aussi investis.

À plus long terme, Barraute prévoit injecter 600 000 $ (dont une subvention de 300 000 $) dans la réfection du système de réfrigération à l'Aréna Desjardins en 2020 et 350 000 $ (dont une subvention de 75 000 $) dans une plateforme de compostage en 2019. Dans les deux cas, c'est pour se conformer aux normes gouvernementales.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média