Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 Mars 2018

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Val-d'Or aura ses propres cabanes dans les arbres

©Photo L'Écho abitibien/Le Citoyen – Sophie Rouillard

TOURISME. Dès 2019, Val-d'Or sera la première ville de l'Abitibi-Témiscamingue à offrir la possibilité à la population de vivre des expériences immersives en forêt, grâce à la création de sept cabanes dans les arbres.

Le projet, Entre Lemoine et l'Arbre, offrira sept cabanes avec une identité bien distincte. Le site sera aménagé près du camping Sagittaire.

«On veut offrir quelque chose de différent, image Aksel Nielsen-Kolding, le leader et le président du projet Entre Lemoine et l'Arbre. En donnant une signification différente à chaque cabane, les citoyens pourront vivre une expérience différente à chaque fois.»

Ainsi, chaque chalet juché dans les arbres a reçu un nom: la cabane du Prospecteur, la cabane des enfants, la Grange, la Shaputan, la Suisse, la Scandinave et la cabane d'accueil.

La cabane du Prospecteur, créé en partenariat avec la microbrasserie du même nom, amènera ses habitants dans un voyage dans le temps au début de l'Abitibi-Témiscamingue.

La cabane des enfants, comme son nom l'indique, sera le repère pour les jeunes familles. Son architecture rappelle celle d'un château et un grand toboggan qui relie l'intérieur de l'habitation à l'extérieur est mis en valeur à l'avant.

Ensuite, la Grange sera une réplique exacte d'une vraie grange traditionnelle, soit rouge ocre aux contours blancs. Les promoteurs s'inspireront des fermes de la région pour sa décoration. Elle sera la plus grande d'entre toutes les cabanes du site.

Puis, la Shaputan sera un hommage pour les Premières nations et sera basée sur le design des constructions traditionnelles algonquines.

La Suisse sera une cabane inspirée des chalets situés dans les Alpes suisses.

La Scandinave, quant à elle, sera celle qui se détache un peu du lot, puisque son architecture se voudra très moderne en forme de grands blocs rectangulaires.

Finalement, la cabane d'accueil servira principalement pour être l'hôte de spectacles et de réceptions de tous genres.

Construction

Les habitations, qui seront construites en juillet prochain, pourront toutes accueillir jusqu'à huit personnes, sauf la Grange qui pourra en recevoir dix.

Pour une nuitée, les intéressés devront débourser 50 $. Un tarif sera éventuellement fixé pour les jeunes de 15 ans et moins.

Sociofinancement

©Photo L'Écho abitibien/Le Citoyen – Sophie Rouillard

Aksel Nielsen-Kolding est le leader et le président du projet Entre Lemoine et l'Arbre.

Pour financer le projet, les promoteurs ont décidé de solliciter la population sur la plateforme Indiegogo en faisant une campagne de sociofinancement flexible. En effet, les responsables d'Entre Lemoine et l'Arbre ont fixé un objectif de 50 000 $ pour la campagne, mais affirment que cela ne ralentit pas le projet si jamais le but n'est pas atteint.

«C'est plus marketing, explique l'un des promoteurs, Alex Duchainy. On veut que les gens s'intéressent et s'approprient le projet.»

Ainsi, en achetant, par exemple, une tuque au logo d'Entre Lemoine et l'Arbre, l'acheteur pourra bénéficier de promotions ou de rabais par l'entreprise.

La campagne de sociofinancement a débuté le 13 mars et se conclura le 27 avril prochain.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média