Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 Avril 2018

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Val-d'Or réaménage des parcs pour les familles

MUNICIPAL. La Ville de Val-d'Or procédera dans la prochaine année à des travaux majeurs pour revigorer l'allure du parc Vanier. De plus, une nouvelle aire de jeux verra le jour dans le secteur Versant de l'Esker pour le plaisir des touts petits.

À l'occasion de son conseil municipal du 16 avril, la Ville a annoncé avoir octroyé le contrat de rénovation des modules de jeux du parc Vanier pour un montant de 92 819,32 $.

«Ce sont des investissements qui sont planifiés, explique le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil. Les travaux du parc Vanier sont déjà en marche, ça va s'échelonner sur quelques mois pour probablement se terminer en 2019.»

Selon M. Corbeil, il s'agit de travaux importants et nécessaires pour la vie des familles occupant les installations du parc Vanier, situé dans le secteur de la polyvalente Le Carrefour.

«On va changer tous les manèges, souligne Pierre Corbeil. Les installations qui sont là sont arrivées à la fin de leur vie et ils ne sont pas récupérables nécessairement.»

Le maire de Val-d'Or croit fermement que la qualité de vie des citoyens ayant des enfants est en lien direct avec les installations de jeux dans leurs quartiers.

«La Corporation des parcs et espaces récréatifs de Val-d'Or a contribué depuis plusieurs décennies au développement d'un milieu de vie qui est très agréable et que la population apprécie», estime M. Corbeil.

Versant de l'Esker

De plus, la Ville de Val-d'Or a annoncé qu'une demande de subvention sera soumise auprès de la MRC de la Vallée-de-l'Or (MRCVO) pour aménager une aire de jeux pour les enfants, nommé le parc du Bourg de l'Esker.

«On commence la planification, on va bientôt commencer les travaux préliminaires, indique M. Corbeil. C'est un secteur qui  s'est développé durant la dernière décennie, alors on est rendu à l'étape d'aménager un espace récréatif considérant que cet endroit est occupé. Il y a des familles qui arrivent et qui dit familles, dit enfants.»

Le montant demandé à la MRCVO, selon Pierre Corbeil, est d'environ 50 000 $.

«On vise à divertir à travers des installations pour deux groupes d'âge: 2 à 5 ans et 7 à 12 ans environ, croit M. Corbeil. Ce qu'on a observé à Val-d'Or et qui est particulier, c'est que souvent les petites familles ont un horaire de fréquentation des parcs. Les jeunes font un choix de parc en fonction des divertissements disponibles.»

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par