Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 avril 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Forex produit ses premiers panneaux OSB à Amos

©L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

MANUFACTURIER. La nouvelle usine de Forex Amos a produit son premier panneau structural à lamelles orientées (OSB), le dimanche 8 avril. Elle s'affaire à parfaire ses recettes en vue d'obtenir les certifications nécessaires pour entrer sur le marché nord-américain.

«On alterne entre les petites productions et les tests, explique le directeur Joanic Cossette. Il y a plusieurs paramètres à contrôler. L'agence de certification est déjà choisie, les cahiers de charges sont prêts. L'objectif est d'aller chercher les certifications nécessaires, un processus qui peut prendre environ trois mois à partir du moment où l'on va envoyer nos premiers échantillons.»

Les marchés sont exceptionnels en ce moment. On n'entrevoit aucune difficulté de ce côté-là -Joanic Cossette

Voyez aussi:

L'usine Forex prête à produire du LVL à Amos

Forex sur le point de produire du panneau OSB

Entre-temps, Forex Amos pourrait s'attaquer au marché des panneaux OSB non certifiés, surtout utilisés à des fins industrielles. «Si tout va bien, on pourrait effectuer nos premières expéditions d'ici la fin du mois d'avril», estime-t-il.

Produits de commodité

Mais les marchés que vise réellement Forex Amos sont ceux de la construction. La certification viendra garantir que les panneaux qu'elle produit répondent aux différentes normes, notamment au niveau des propriétés mécaniques.

«Ce sont des panneaux de 4 pieds par 8 pieds. Ce sont des produits de commodité. On va commencer avec les produits les plus demandés, soit des panneaux de 7/16e et de 15/32e de pouce d'épaisseur. À terme, on produira probablement six ou sept produits différents», précise M. Cossette

Parfaire la recette

Mais d'ici là, les travailleurs de Forex doivent trouver la recette parfaite. Il faut mélanger les ingrédients (gaufres de bois, résine, cire, etc.) dans la bonne quantité, bien orienter les gaufres, puis presser le tout à la température idéale et pendant une durée optimale. Une presse multi-étages permet de produire 12 panneaux de 8 par 24 pieds (dont on tirera 6 panneaux de 4 par 8 pieds) en simultanée.

Forex Amos Panneaux OSB

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les panneaux OSB avant de passer sous la presse.

«Le secret, c'est de maîtriser les recettes. C'est pourquoi l'enjeu de la main-d'œuvre et de la formation est si important pour nous», fait valoir Joanic Cossette, qui a ajouté une équipe réduite de nuit sur la production d'OSB depuis le 9 avril.

Effectifs presque complets

Forex Amos, qui produit aussi du placage de bois lamellé (lamibois ou LVL) dans les anciennes installations de Temlam qu'elle a rachetées en janvier 2015, a pratiquement tous ses effectifs.

On parle d'environ 200 employés pour opérer les deux usines, celle d'OSB ayant été construite en 2016 et 2017 sur le même site. De plus, le sous-traitant qui opère la cour à bois emploiera de 40 à 60 travailleurs à terme.

«Il pourrait y avoir quelques ajustements selon la suite des événements. On applique le plan élaboré il y a trois ans. Jusqu'à maintenant, on a fait tout ce qu'on avait qu'on ferait. On respecte nos engagements», affirme Joanic Cossette.

Budget respecté

Forex Amos respecte même le budget serré de 70 M $ qu'il s'était fixé pour la relance de l'usine de LVL ainsi que la construction et le démarrage de l'usine de panneaux OSB.

«On fait des miracles quotidiennement. On n'a qu'à regarder l'usine de panneaux de Chambord qui a besoin de 60 M $ juste pour relancer ses opérations», fait remarquer Maryse Thibault, directrice des ressources humaines.

«On avait construit une usine de panneaux OSB pour 130 M $ à Mont-Laurier en 1996», renchérit M. Cossette.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média