Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

11 Juin 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Encore un podium 100 % abitibien pour les prix en sécurité de l’AMQ

©Gracieuseté - Eldorado Gold Lamaque

Tout comme c’était le cas l’an dernier, le palmarès annuel des entreprises minières ayant enregistré la meilleure amélioration de leur bilan en santé et sécurité du travail s’est soldé par un podium entièrement abitibien.

Chaque année depuis 1966, l’Association minière du Québec (AMQ) remet, dans le cadre de son congrès annuel, ses Trophées F.J. O’Connell aux entreprises qui, au cours de l’année précédente, ont obtenu les meilleurs résultats en prévention des accidents.

L’évaluation s’effectue selon l’amélioration de la performance générale de l’entreprise, de son bilan par rapport à la moyenne de l’industrie et de sa fréquence combinée des accidents en fonction de cibles prédéterminées.

Pas une priorité, mais une valeur

Dans la catégorie Opérations souterraines – Moins de 400 000 heures travaillées, le prix a été décerné ex aequo à Eldorado Gold Lamaque de Val-d’Or et à la division Lapa d’Agnico Eagle à Rivière-Héva.

«Pour nous, la santé-sécurité n’est pas une priorité, c’est une valeur», a déclaré le directeur général d’Eldorado Gold Lamaque, Sylvain Lehoux, par voie de communiqué. Ainsi, du 7 au 11 mai, des Règles d’or ont été implantées sur tous les sites de la société minière, incluant son projet de Val-d’Or.

«Dans une phase de construction, il faut redoubler d’ardeur et sensibiliser l’ensemble des personnes qui travaillent sur le projet aux règles et consignes de sécurité. Nous sommes fiers du travail accompli et nous souhaitons travailler à inculquer la santé-sécurité comme une valeur de première ligne, et ce, aussi bien pour nos employés que pour nos entrepreneurs», a ajouté M. Lehoux.

Les honneurs pleuvent sur Lapa

Pour sa part, il s’agit d’un deuxième honneur en trois ans pour la mine Lapa. «Nous sommes très extrêmement fiers de l’engagement cohérent et continu de notre équipe envers la santé et sécurité», a commenté Agnico Eagle dans les médias sociaux.

En plus d’avoir remporté le Trophée F.J. O’Connell en 2016, la mine Lapa avait aussi reçu, en 2017, le Trophée John T. Ryan dans la catégorie Régionale Québec/Atlantique – Mines métalliques. Remis par l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole, il récompense la mine qui a affiché le plus faible taux d’accidents enregistrés lors de l’année précédente sur une période de 200 000 heures de travail.

Raglan et Canadian Malartic

Les deux autres trophées sont, eux aussi, allés à des mines abitibiennes ou qui sont opérées à partir de la région. Ainsi, Glencore Mine Raglan, dont le bureau de soutien aux opérations est situé à Rouyn-Noranda, a mérité le prix dans la catégorie Opérations souterraines – 400 000 heures et plus travaillées. De son côté, la mine Canadian Malartic a mis la main sur le trophée dans la catégorie Opérations de surface, transport et première transformation des métaux.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par