Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

18 Juin 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Le CLSC de Palmarolle dans de nouveaux locaux en juillet

Les résidents du CHSLD déménagés complètement mardi

©Marc-André Gemme - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le CHSLD de Palmarolle, qui abrite aussi les locaux du CLSC, doit être fermé pour des raisons de sécurité.

SANTÉ. Contraint de relocaliser le CLSC de Palmarolle en raison de la fermeture du CHSLD pour des raisons de sécurité, le CISSS annonce que les services de première ligne seront dispensés dans de nouveaux locaux de Palmarolle à partir du 9 juillet.

Le président-directeur général Yves Desjardins en avait d'abord glissé un mot au conseil d'administration du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS), réuni à Amos le 14 juin.

«On annoncera la semaine prochaine de façon officielle qu'on a signé un bail avec une entreprise de Palmarolle. Tout est conclu, tout est attaché. C'est une bonne nouvelle. Nous nous étions engagés à ce que le point de service demeure à Palmarolle et c'est ce qui se passe actuellement. On veut que la population le sache. Tous les moyens seront pris pour qu'elle soit bien informée de cette décision», a alors déclaré M. Desjardins.

Au 115 de la rue Principale

L'annonce officielle n'a pas tardé. Le lundi 18 juin, le CISSS a confirmé que le CLSC déménagera au 115 de la rue Principale à Palmarolle, soit à l'emplacement du Club Bon Temps. Un bail temporaire a été signé jusqu'au 30 novembre en raison de la disponibilité actuelle du local.

Le déménagement pourrait entraîner la fermeture du point de service les 5 et 6 juillet. Pas moins de 15 intervenants en santé et services sociaux offrent des services de première ligne au CLSC de Palmarolle.

CHSLD Palmarolle Guy Fortin

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Guy Fortin

CHSLD: transfert des résidents

Par ailleurs, Yves Desjardins a indiqué que 13 des 21 résidents du CHSLD avaient été transférés dans les CHSLD de Macamic et La Sarre en date de jeudi dernier. Les huit autres devraient suivre le mardi 19 juin.

«Les plans d'intervention individualisés sont faits pour chacun des résidents afin de s'assurer que tout se déroule bien et que les transferts se fassent de façon humaine. Des employés ont aussi commencé à être transférés. Ils suivent en fonction de la clientèle», a-t-il précisé.

Le CISSS effectue les transferts en fonction du profil des usagers et de la proximité des familles, autant que possible.

Des questions au conseil

Le conseil d'administration a aussi répondu aux questions d'un citoyen, Guy Fortin, dont la sœur était hébergée au CHSLD de Palmarolle. Il a notamment demandé si des travaux de stabilisation de l'édifice avaient été effectués au cours des cinq dernières années et a souhaité que le CISSS revienne avec un échéancier d'ici la fin juin et une position avant la fin septembre.

M. Desjardins a rappelé que le CISSS n'était en place que depuis trois ans, mais qu'il semble que le CSSS Les Aurores Boréales avait bien réalisé des travaux de stabilisation, bien qu'ils n'aient de toute évidence pas été concluants.

Il a ensuite rappelé que les trois scénarios sur la table, soit la réfection de l'édifice actuelle, la démolition et la reconstruction au même endroit ou encore la construction à un autre endroit, sont déjà à l'étude et qu'il s'était engagé, à la réunion du 4 juin, à revenir avec une position avant Noël. «Je maintiens cet engagement, mais c'est sûr qu'on veut le faire le plus rapidement possible», a-t-il affirmé.

Sur le même sujet

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média