Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

28 Juin 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Nathaniel Boisvert s'alignera avec les Stingers de Concordia

Nathaniel Boisvert médaille

©gracieuseté - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Nathaniel Boisvert arborant la médaille de bronze remportée au championnat provincial dans l'uniforme des Cougars.

BASKETBALL. Après un superbe parcours collégial, Nathaniel Boisvert poursuivra sa carrière de basketteur au niveau universitaire, avec les Stingers de Concordia à Montréal.

L'exploit est peu banal. Le dernier athlète masculin amossois à avoir rallié une équipe universitaire de basket est nul autre que Charles Fortier, qui a évolué avec le Rouge et Or de l'Université Laval (2000-2005). Du côté féminin, il s'agit de Geneviève Blanchette, aussi avec le Rouge et Or (2003-2008).

«Avec la fin du secondaire, je croyais que c'était un peu terminé pour moi le basket. Je voulais d'abord me concentrer sur mes études. Quand j'ai vu l'intérêt de certaines équipes collégiales, j'ai décidé de continuer. Mais jamais je n'aurais cru que j'allais jouer universitaire un jour. Je suis fier de ce que j'ai accompli. Ça va me permettre de prolonger ma carrière d'au moins trois ans, moi qui aime beaucoup le basket», confie l'athlète de 20 ans.

Direction Sherbrooke

Nathaniel Boisvert a fait ses classes chez le Kodiak, sous la férule de Simon Gingras durant quatre de ses cinq saisons au secondaire. Ayant lui-même coaché à Sherbrooke, il l'a mis en contact avec l'entraîneur des Cougars du Cégep Champlain-Lennoxville.

Nathaniel Boisvert action

©Gracieuseté - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Nathaniel Boisvert dans le feu de l'action avec les Cougars.

Maxime Tardif Nathaniel Boisvert

©gracieuseté - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les Amossois Maxime Tardif et Nathaniel Boisvert se sont retrouvés pour une saison avec les Cougars du Collège Champlain de Lennoxville.

«Mon but premier, c'était d'apprendre l'anglais. Je penchais plus vers Nouvelles Frontières à Gatineau avec l'entraîneur Jean-François Caron (un ancien du Kodiak). Mais Lennox m'attirait avec sa très bonne équipe», raconte-t-il.

Tout un parcours collégial

Avec les Cougars, Nathaniel Boisvert n'a jamais connu la défaite en saison régulière (44-0) dans la section Nord-Est – Centre-du-Québec en division 2. En séries, c'est ce printemps qu'il a obtenu son meilleur résultat, en remportant le bronze au championnat provincial.

Un grand garde (6'1'') polyvalent pouvant jouer autant à l'intérieur qu'en périphérie, il a maintenu une moyenne de 13,5 points par partie durant les deux dernières saisons. Recrue de l'année dans son équipe, puis récipiendaire du Team Award à sa 2e saison, il s'est taillé une place sur l'équipe d'étoiles cette année.

«J'ai vraiment vécu une expérience inoubliable à Lennox. On jouait en division 2, mais on aurait très bien pu jouer en division 1 et bien s'en tirer», souligne celui qui a aussi pu jouer cette saison avec un autre Amossois, Maxime Tardif.

Bye Sherbrooke

Cette saison, les Cougars ont embauché un nouvel entraîneur, qui est aussi l'entraîneur-adjoint des Gaiters de l'Université Bishop, qui partage son campus avec Champlain-Lennoxville.

«Je pensais bien poursuivre à Bishop, mais lors du tournoi Sun Youth, j'ai été recruté par Concordia. J'ai toujours voulu aller à l'université à Montréal. Je me voyais mal faire un autre trois ans dans les mêmes facilités. Mais j'ai aussi choisi Concordia pour l'équipe», fait-il valoir.

Temps de jeu à gagner

Nathaniel Boisvert devra maintenant concilier son basketball avec ses études universitaires, lui qui est inscrit au bac en économie à la John Molson School of Economy.

«Le coach à Lennox m'a beaucoup aidé à me préparer. Il nous a montré des fondamentaux de niveau universitaire durant toute la saison. Je vais m'entraîner très fort tout l'été. Nous serons quatre recrues et le coach m'a dit qu'il fallait que je gagne chaque minute de jeu. J'ai dit que j'étais prêt à mettre l'effort», confie celui qui vivra certainement d'étranges sensations quand il affrontera les Gaiters dans le gymnase où il a joué durant les trois dernières saisons à Sherbrooke.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média