Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

24 juillet 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Pierre Dufour: «Les libéraux n’ont pas obtenu grand-chose pour la route 117»

Pierre Dufour

©Photo Dominic Chamberland - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le candidat de la CAQ dans Abitibi-Est, Pierre Dufour.

Les élections provinciales ont beau être prévues dans plus de deux mois, la campagne électorale est définitivement commencée dans Abitibi-Est.

À l’occasion du passage de son chef François Legault dans la région, le candidat de la Coalition avenir Québec, Pierre Dufour, a lancé les hostilités en dirigeant une première attaque vers le député libéral sortant Guy Bourgeois et le ministre régional Luc Blanchette au sujet de la route 117. Et ce, sans même qu’on ait mis la table.

«Les libéraux peuvent bien dire ce qu’ils veulent, mais à part une troisième voie dans le secteur de la côte Joannès, Bourgeois et Blanchette n’ont pas obtenu grand-chose pour la 117, eux qui sont pourtant là depuis quatre ans. En plus, le nouveau carrefour giratoire à Val-d’Or (pour relier la future voie de contournement sud à la route 117) n’est toujours pas construit, a déclaré M. Dufour en entrevue.

«Ça me tient particulièrement à cœur. Il faut mettre la route 117 dans l’état d’une route nationale, puisque c’est la Transcanadienne, mais elle est traitée comme une route régionale, elle a toujours été négligée, a-t-il ensuite soutenu. Si M. Couillard a pu obtenir une route de quatre voies pour sa région (entre Québec et Chicoutimi), je ne vois pas pourquoi l’Abitibi ne pourrait pas être considérée aussi.»

Invité à préciser sa pensée, le porte-couleurs de la CAQ a indiqué qu’il ne parle pas d’une route de quatre voies sur toute la distance séparant Val-d’Or et Rouyn-Noranda, mais plutôt de l’aménagement de plusieurs portions de trois voies, comme c’est le cas dans la Réserve faunique La Vérendrye, question de rendre le lien Val-d’Or/Rouyn-Noranda plus sécuritaire considérant le trafic lourd et le flot de circulation qu’on y retrouve.

«Nous sommes en mesure de planifier certaines choses. Il y a des sous disponibles au gouvernement fédéral pour les routes nationales; ça prend de la volonté politique pour aller en chercher», a affirmé M. Dufour.

Au pouvoir?

Pour le reste, Pierre Dufour poursuit sa pré-campagne électorale en visitant divers festivals et événements, tout en continuant ses implications sociales.

De toute évidence, il a confiance de profiter de la vague caquiste qui semble vouloir déferler sur le Québec pour être lui-même élu, le soir du 1er octobre prochain. «Je sens une belle écoute et les gens sont très polis. J’estime que la population de l’Abitibi-Est devrait nous faire confiance, d’autant plus que notre parti risque d’être au pouvoir», a-t-il avancé.

Outre l’amélioration de la route 117, M. Dufour a parmi d’autres projets d’accompagner des entreprises comme Eltec de Val-d’Or (Technologies Élément), qu’il visitait avec François Legault mardi matin, dans leur développement à l’étranger. «Il faut trouver, au gouvernement, les leviers nécessaires pour aider nos entreprises de deuxième et de troisième transformation», a-t-il mentionné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média