Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Jeux du Québec

Retour

29 juillet 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Deux top 10 en lever de rideau pour les athlètes en triathlon

Justine Grimard-Spalding - Jeux du Québec 2018

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Justine Grimard-Spalding a terminé le triathlon en sillonage en 9e position.

JEUX DU QUÉBEC - L’Abitibi-Témiscamingue a débuté de belle façon les compétitions de triathlon grâce aux deux top 10 de Tyler Blais (7e) et de Justine Grimard-Spalding (9e) lors de l’épreuve individuelle avec sillonage (375 mètres de nage, 10 kilomètres de vélo et 2,5 kilomètres de course).

Bon espoir de top 10 pour la région, l’athlète de Rouyn-Noranda, Justine Grimard-Spalding a rempli les attentes placées en elle et a réussi à se maintenir parmi les dix meilleures coureuses pendant la grande majorité de la course.

«Je suis vraiment heureuse parce que c’était l’objectif que je m’étais fixée. Je me sens accomplie», a résumé Grimard-Spalding quelques minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Se tenant dans le peloton lors de la portion cycliste, la triathlonienne a profité de la chute d’une adversaire devant elle pour monter au classement.

«Il a plu ce matin, donc c’était super glissant en vélo. La preuve, une des filles positionnées devant moi a chuté, donc ça rajouté une dose de stress. Par contre, ça super bien été», a raconté la triathlonienne.

Une surprise pour Blais

Avec sa septième place, Tyler Blais a causé une certaine surprise lors de l’épreuve de dimanche alors qu’une place dans le top 20 était envisagée par lui et son équipe.

«C’est vraiment un résultat plus haut que je m’attendais, car le calibre est vraiment très fort. Je suis super content», a révélé Blais.

«C’est une surprise quand on regarde le classement de la Coupe du Québec. Quand on y repense, on avait eu un top 10 quand on est venu ici il y a deux ans et Tyler est comparable aux gars de cette saison-là», a avoué l’entraîneuse de triathlon, Annie Grimard.

L’importance de récupérer

Avec trois épreuves à disputer au cours de la semaine, les triathloniens de la région doivent faire tout en leur possible pour demeurer au maximum de leur force.

Une alimentation et un sommeil régulier sont mis de l’avant afin de permettre aux athlètes de récupérer le plus possible.

«C’est un peu dur parce que veut, veut pas, ce sont des adolescents, donc ça leur tente moins de faire une sieste l’après-midi. L’hydratation est également un défi, car ils ont tendance à ne pas boire beaucoup, surtout que le soleil tape fort durant la journée. Du côté de la nourriture, on part avec notre boîte à lunch et l’organisation est capable de fournir également», a énuméré Annie Grimard.

Cette dernière s’attend à des bonnes choses lors du contre-la-montre de lundi.

«Nos athlètes sont meilleurs en courtes distances et sont puissants en nage et en course. On risque d’être avantagé», a expliqué Mme Grimard.

En terminant, Léanne Baril (22e) et Linda Chabot (35e) ont été les autres résultats de l’Abitibi-Témiscamingue chez les filles tandis que Liam Blatter (37e) et Victor Charron (38e) ont été ceux des gars.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média