Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 Juillet 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Christine Moore se désole de la fermeture du poste de la GRC

La GRC quitte l'Abitibi-Témiscamingue

©Photo La Frontière/Le Citoyen – Thierry de Noncourt - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Christine Moore est déçue de la diminution des services fédéraux en région.<@

La députée d’Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, déplore la fermeture du bureau de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Rouyn-Noranda.

«Ça me désole de voir un autre service relevant du gouvernement fédéral abandonner l'Abitibi-Témiscamingue. Je crois qu'on aurait pu mieux organiser les tâches des agents de la GRC et conserver le détachement à Rouyn-Noranda. C'est toujours plus difficile quand tu n'as plus de personnel sur le terrain», a-t-elle signifié.

La députée fédérale s’est demandée pourquoi le détachement n’a pas pu rejoindre l’Unité mixte d’enquêtes sur le crime organisé (UMECO), qui dessert les communautés autochtones et nordiques. Elle a déploré avoir été mise devant le fait accompli, sans qu’on lui montre les rapports qui recommandent ces fermetures des unités en région.

Le détachement de la GRC de Rouyn-Noranda a vu la plupart de ses policiers être relocalisés au cours des dernières années. «Est-ce que nous rendons les détachements dans les régions complètement inopérants afin de mieux justifier leur démantèlement par la suite?», s’est questionné Mme Moore. Pour elle, ce sont des emplois de qualité qui quittent la région. Elle a aussi eu une pensée pour les familles obligées de déménager et parfois même de s’éloigner de proches.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média