Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

06 Juillet 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Carambolage casse la glace au Festival Blues

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

De gauche à droite, les membres du groupe Carambolage de Val-d’Or: Yan Bourgeois, Julien Moreau-Brousseau, Jonathan Brassard et JC Kenney.

MUSIQUE - Le groupe valdorien Carambolage ne pouvait pas mieux espérer comme première expérience sur scène en ouvrant la soirée du vendredi au Festival de Blues Eldorado de Val-d’Or.

Composée de JC Kenney (bassiste), Jonathan Brassard (batteur), Yan Bourgeois (guitariste) et Julien Moreau-Brousseau (chanteur/guitariste), la formation abitibienne a fait partie des premières parties du spectacle de la chanteuse américaine Diunna Greenleaf sur la scène du chapiteau Eldorado.

Formé il y a deux mois à peine, Carambolage a profité du festival pour présenter son premier spectacle à vie devant des dizaines de spectateurs qui ont offert un bel accueil au quatuor valdorien.
«Ce fut court et ç’a passé en un clin d’œil. On a déjà hâte de remonter pour présenter plus de matériel», a mentionné Jonathan Brassard.

Mêlant le rock et le blues avec une dose de distorsion et de caractère, Carambolage a lancé le 26 juin son premier vidéoclip pour la chanson «Élizabeth», tirée du démo du même nom.

«On a vraiment hâte de présenter le reste aux gens et de voir la suite des choses. C’est la prochaine étape et de voir la réaction positive des gens lors de notre prestation nous encourage vraiment à poursuivre», a pour sa part déclaré JC Kenney.

L’aventure de Carambolage a débuté lors des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste en 2017 à la suite d’une rencontre entre Julien Moreau-Brousseau et Yan Bourgeois.

«Nous nous sommes rencontrés quand j’organisais un événement à la salle de spectacle Le Sanctuaire dans le centre-ville de Val-d’Or, puis je lui ai comme tapé dans l’œil, si on peut dire. Je voulais faire partie d’un groupe et il m’a embarqué dans ce projet», a raconté Julien Moreau-Brousseau.

Malgré l’expérience positive, les quatre musiciens n’ont pas encore prévu de fouler les planches pour un éventuel spectacle au cours des prochaines semaines.

«Pour l’instant, on va prendre ça relax parce qu’il est arrivé beaucoup de choses en peu de temps. C’est sûr qu’on va voir comment le tout évolue. On va se concentrer sur les chansons qui sont déjà en place et de les mettre sur enregistrement. Par la suite, on va tenter de se booker si on en a la chance», a conclu JC Kenney.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média