Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

09 Juillet 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Une 21e édition remplie de rires et de joie

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Vainqueur de trois Oliviers en décembre dernier, Julien Lacroix a fait la première partie du gala de dimanche à la Cité de l’Or.

HUMOUR - C’est avec le sentiment du devoir accompli que les organisateurs du 21e Festival d'humour de l’Abitibi-Témiscamingue ont vécu la conclusion de l’événement avec la prestation de Patrick Groulx à la Cité de l’Or de Val-d'Or, dimanche soir.

«Je ne le réalise pas encore que c’est terminé. Je suis encore sur un high de voir les festivaliers repartir avec le sourire dans leur visage et que tout le monde a adoré. On a eu des superbes soirées avec une température parfaite sans pluie. Nous sommes des bénévoles et voir un résultat de la sorte, c’est notre paye», a exprimé le président Robert-André Adam après le spectacle de fermeture.

Celui-ci a vanté une fois de plus la qualité des artistes présents et la disponibilité de ces derniers tout au long du festival.

«Au départ, Mario Tessier devait faire un spectacle de 30 minutes, mais il a décidé de faire le double parce qu’il avait trop de plaisir sur scène. Mike Ward a fait de courtes apparitions de son plein gré pendant les deux derniers soirs. Quand on peut se vanter d’avoir un Julien Lacroix, qui a gagné trois prix au dernier Gala les Oliviers, à quelque part on ne doit être pas si pire!», a renchérit M. Adam.

Des podcasts à la hauteur

Un des moments forts de la fin de semaine a été la venue de l’équipe du podcast humoristique «Mike Ward Sous Écoute» à la micro-brasserie Le Prospecteur, dimanche après-midi.

Après une expérience avec ce format d’humour l’an dernier avec la venue de «3 Bières», les organisateurs retentaient le coup avec celui de Mike Ward, de loin le plus populaire au genre au Québec.

Simon Gouache, Patrick Groulx et Mike Ward lors de l’enregistrement de la baladodiffusion Mike Ward Sous Écoute.

Avec un premier enregistrement en compagnie des humoristes Patrick Groulx et Simon Gouache, la populaire baladodiffusion a fait de même avec Pierre-Yves Roy-Desmarais et son gérant Michel Grenier, au grand plaisir des dizaines de personnes entassées dans l’établissement brassicole.

«Ça s’est tellement bien déroulé, mais on ne savait pas trop à quoi s'attendre. Ce n’est pas un podcast qui se déplace beaucoup, car ils font souvent ça au Bordel Comédie Club à Montréal. On a eu l’honneur de les recevoir et c’est extrêmement apprécié. Le Prospecteur était une belle petite salle pour faire ça, mais il y avait beaucoup de gens qui voulaient entrer, car tous les billets qu’on pouvait vendre ont trouvé preneur. Je dois avouer qu’on avait un peu peur au niveau de la logistique. On se demandait comment on allait faire pour évacuer tout ce monde-là et faire entrer une nouvelle batch de gens», a analysé Robert-André Adam, qui avoue que ce médium de communication est maintenant un incontournable dans le monde de l’humour.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par