Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

12 Septembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Comparutions à Val-d’Or remises pour Lefebvre et Denis

©Photo - Archives

Denis Lefebvre et Yves Denis.

Denis Lefebvre et Yves Denis n’en ont pas encore fini avec la justice à Val-d’Or.

Purgeant des sentences respectives de 20 et 18 ans de prison, notamment pour trafic de stupéfiants et gangstérisme à la suite de l’Opération Écrevisse, Lefebvre et Denis ont vu – à distance – de nouveaux dossiers faire leur apparition au palais de justice de Val-d’Or, mercredi après-midi.

Leurs dossiers non réglés de l’Opération Écrevisse ont été remis au 10 avril 2019, puisque les deux Valdoriens d’origine subissent toujours, à Montréal, leur procès pour les meurtres de Johnny Coutu, Kevin Walter et Benoît Denis. Amorcé en janvier dernier, ce procès devrait se conclure en novembre, dit-on.

Le juge Raymond W. Pronovost, de la Cour supérieure, a indiqué que la présence de Denis Lefebvre et Yves Denis sera obligatoire lors de l’audience d’avril prochain à Val-d’Or.

Plus de 50 accusations

Dans ces dossiers, Yves Denis, 39 ans, fait face à une cinquantaine de chefs d’accusation pour des infractions qui seraient survenues entre 2007 et 2010 à Val-d’Or et ailleurs, entre autres de complot avec d’autres personnes pour faire le trafic de stupéfiants, de trafic de stupéfiants, de possession de drogue en vue d’en faire le trafic, de trafic de stupéfiants au profit d’une organisation criminelle, de tentative d’entrave à la justice, d’importation de cocaïne, de production de cannabis et de nombreuses possessions illégales d’armes à feu.

À cela s’ajoutent pour Yves Denis une accusation de menaces en décembre 2010 à Val-d’Or ainsi que des accusations de voies de fait graves et de séquestration contre un homme au centre de détention d’Amos en mars 2011.

En décembre pour entrave à la justice

Pour sa part, Denis Lefebvre, 57 ans, fait face à une quarantaine de chefs d’accusation concernant ses dossiers non réglés d’Écrevisse, notamment de complot avec d’autres personnes pour faire le trafic de stupéfiants, de trafic de stupéfiants, de trafic de drogue au profit d’une organisation criminelle et de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic, en plus de plusieurs possessions illégales d’armes à feu.

Lefebvre doit par ailleurs comparaître au palais de justice de Val-d’Or le 12 décembre prochain pour une affaire qui ne serait pas liée à Écrevisse. Dans ce dossier, il est accusé de complot avec d’autres personnes pour entraver la justice et de tentative d’entrave à la justice en dissuadant quelqu’un de porter plainte.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média