Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

12 Septembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Le procès de Justin Bresaw s’ouvrira le 13 novembre

©gracieuseté – Bureau du shérif du comté de Leon

Justin John Bresaw, au moment de son arrestation en Floride en novembre 2012.

JUSTICE. Prévu pour une durée de six semaines, le second procès pour triple meurtre de Justin John Bresaw, 41 ans, s’ouvrira avec le choix du jury, le mardi 13 novembre, à Chicoutimi.

Le juge Raymond Pronovost, de la Cour supérieure du Québec, a fixé cette date à l’ouverture des assises du présent terme judiciaire, le mercredi 12 septembre, au Palais de justice d’Amos. La conférence préparatoire, qui n’a finalement pas eu lieu en juin, a été fixée au 24 septembre.

Présente par lien téléphonique, son avocate, Me Julie Bolduc, a d’abord confirmé au juge Pronovost, qui présidait l’audience en visioconférence à partir de Québec, qu’elle représentait toujours Bresaw. Ce dernier avait signifié en juin son intention de changer d’avocat, mais il est revenu depuis sur sa décision.

Me Bolduc a aussi précisé qu’elle n’avait pas reçu le mandat de faire des admissions dans ce dossier. Elle a toutefois informé le tribunal que son client n’avait pas l’intention de présenter à nouveau une défense de non-responsabilité criminelle pour troubles mentaux.

Détenu dans cette affaire, Bresaw était présent et a montré des signes de fébrilité et d’impatience. Il a demandé un arrêt Jordan et a clamé son innocence. «Je n’ai rien fait, je suis ici en raison d’un ouï-dire», a-t-il notamment déclaré.

Un second procès

Lors d’un premier procès en 2015, Justin John Bresaw, avait été reconnu coupable par un jury du meurtre au premier degré de Diane Duhaime et René Deschatelets et du meurtre au second degré de Jean-Guy Labelle, relativement à des faits survenus le 17 septembre 2012 à Amos. Le jury avait rejeté sa défense de non-responsabilité criminelle pour troubles mentaux.

Le verdict a été porté en appel par la défense, qui affirmait que le juge avait erré dans ses directives au jury. La Cour d’appel lui a donné raison en août 2017, ordonnant la tenue d’un nouveau procès.

Toujours à la demande de la défense, le juge Pronovost a autorisé en avril un changement de venue pour l’accusé, qui subira son procès dans le district judiciaire de Chicoutimi. Bresaw avait aussi alors été jugé apte à subir un deuxième procès à la suite d’une évaluation psychiatrique.

 

Décès de son frère, Dylan

Le second procès de Justin John Bresaw se fera en l’absence d’un témoin important, alors que son frère Dylan est décédé le 27 juillet dernier. Ce dernier avait accueilli l’accusé chez lui à Ville-Marie la journée même du triple meurtre et lui aurait alors confié que le monde le rendait fou. Lors du procès, il l’avait décrit comme quelqu’un de très renfermé avec qui il avait toujours gardé une certaine distance, parce qu’il ne se sentait pas à l’aise en sa présence. Dylan Bresaw avait aussi eu des démêlées avec la justice en 2016, après avoir tenu les policiers en haleine pendant plus de six heures au centre-ville de Rouyn-Noranda.

Sur le même sujet

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média