Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

18 Septembre 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

31e place et nouvelles expériences pour Cindy Montambault

31e place et nouvelles expériences pour Cindy Montambault

©TC-Média-Archives

Après un bon résultat en Suisse, Cindy Montambault tentera sa chance lors de deux courses à étapes par équipe, en Israël et au Brésil.

VÉLO DE MONTAGNE - Participant à ses troisièmes championnats du monde de vélo de montagne avec l’équipe canadienne, Cindy Montambault a pris le 31e rang à la fin des six tours et des 29,4 kilomètres de l’épreuve tenue à Lenzerheide, en Suisse. 

La cycliste originaire de Val-d’Or s’est sentie d’attaque dès le début de la course grâce à une bonne acclimatation de son corps en haute altitude et à un peu de chance. 

«Ç’a super bien été. Je n’ai pas eu de mésaventures ni de bris mécaniques. J’ai été relaxe au départ et ça m’a permis d’attaquer au bon moment, si bien que j’ai pu dépasser une trentaine de coureuses en début de course», a raconté Montambault. 

Après s’être battue pour la 30e place pendant une bonne partie de la course, l’athlète abitibienne a dû composer avec la fatigue et a perdu quelques places en fin de parcours et a terminé un tour derrière la gagnante, l’Américaine Kate Courtney. 

Courses par étape 

À la suite de l’épreuve suisse, la cycliste de montagne se rendra en Israël dans une semaine pour participer à deux courses de cross-country olympique, les 28 et 29 septembre. Par la suite, elle fera équipe avec la Brésilienne Jaqueline Mourao, une sextuple olympienne en vélo, ski de fond et en biathlon, lors du Epic Israel, une course d’environ 300 kilomètres répartie en trois étapes, du 4 au 6 octobre.  

Il s’agira d’une première expérience pour Montambault et Mourao dans ce type de course où plusieurs inconvénients peuvent survenir. 

«Toutes les filles démarrent en même temps et c’est comme le Tour de France, à savoir que les résultats sont compilés au temps cumulatif. Le problème, c’est qu’on ne doit pas être trop éloignées l’une de l’autre. Donc, il faut qu’on s’adapte au rythme de l’autre et si un pépin arrive à quelqu’un, ça affecte la coéquipière également. Souvent, ce ne sont pas les meilleurs cyclistes qui gagnent toujours ce genre de compétitions», a expliqué Cindy Montambault. 

Malgré tout, la cycliste estime qu’elle sera bien complétée par Mourao. «Je considère être meilleure au niveau technique, donc ce sera utile pour ouvrir des chemins et je trouve qu’elle est plus forte et elle pourra mieux nous tirer. Je crois qu’un top 5 serait faisable pour nous», a analysé Montambault. 

Après l’épreuve en sol israélien, le duo participera du 20 au 26 octobre à la Brasil Ride, une course de sept étapes qui totalisera 600 kilomètres et près de 13 000 mètres de montée. 

«En Israël, on va être là pour du rodage et se préparer pour le Brésil. Au début, on n’était pas supposées y prendre part, mais on s’est dit que ce serait plaisant de l’essayer. De plus, ça nous fait de l’expérience et ça rajoute une corde à notre arc», a commenté l’athlète.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média