Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

18 Septembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Le Subway fermé au menu du premier ministre

Le Subway fermé au menu du premier ministre

©Photo - Dominic Chamberland

Le premier ministre Couillard lors de sa rencontre avec les propriétaires du Subway de Val-d’Or contraint à une fermeture temporaire à cause de la pénurie de main-d’œuvre.

Voilà que le restaurant Subway de Val-d’Or qui a dû fermer ses portes en raison d’un manque de personnel se retrouve au beau milieu de la campagne électorale.

Le chef du Parti libéral du Québec et premier ministre sortant, Philippe Couillard, n’a pas manqué d’amorcer sa tournée en Abitibi, mardi en fin de journée, avec une visite de l’établissement pour y rencontrer ses propriétaires franchisés afin de trouver des solutions à ce problème provoqué – vous l’aurez deviné – par la pénurie de main-d’œuvre.

Comme il l’avait mentionné il y a un an durant un séjour à Val-d’Or, M. Couillard propose aux entreprises de la région d’embaucher des travailleurs autochtones pour palier à ce manque de main-d’œuvre. «Avec une communauté autochtone à proximité de la ville (Lac-Simon) et même dans la ville, c’est la piste la plus rapide, avec l’immigration et le maintien au travail de travailleurs plus âgés qui souhaitent occuper un emploi deux ou trois jours par semaine après leur retraite afin d’avoir un petit revenu et socialiser, a signalé le leader libéral.

«Après l’élection, je m’engage à mettre des choses en place le plus vite possible pour aller dans ce sens. C’est en plein le genre de choses dont je vais m’occuper très fort. Et je fais le pacte avec vous de venir manger ici quand ce sera rouvert!, a-t-il lancé aux propriétaires du Subway de Val-d’Or. L’Abitibi a toujours été un pays d’immigration et ce qui me frappe ici, c’est qu’il y a beaucoup d’emplois payants (notamment dans les secteurs minier et forestier) qui font compétition avec la restauration», a raconté M. Couillard.

Tout type d’embauche

Invité à accompagner le premier ministre Couillard à son point de presse, Frédérick Bolduc, l’un des propriétaires du Subway fermé pour manque de personnel, s’est dit ouvert à tout type d’embauche. «Ça nous prendrait 12 employés pour bien fonctionner et si des autochtones ou des immigrants sont capables de faire le travail, on va les prendre. Tout s’apprend, a-t-il signifié.

«On ne peut évidemment pas compétitionner avec les salaires des minières, mais on fait campagne sur les réseaux sociaux et on a des candidats, car sans le vouloir, l’annonce de la fermeture a engendré une publicité. L’objectif est de rouvrir d’ici quatre semaines maximum», a indiqué M. Bolduc, en précisant que l’entreprise va perdre au bas mot 30 000 $ avec une fermeture temporaire d’un mois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média