Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

27 Septembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

L’occasion de tourner la page sur le gouvernement libéral, selon Pierre Dufour

L’occasion de tourner la page sur le gouvernement libéral, selon Pierre Dufour

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Le candidat de la CAQ dans Abitibi-Est, Pierre Dufour.

Pour Pierre Dufour, candidat caquiste dans Abitibi-Est, les élections du 1er octobre se veulent l’occasion de mettre fin au règne du gouvernement libéral.

Dans son bilan de campagne, il a choisi de s’attaquer directement aux leaders du Parti libéral du Québec et non au candidat local et député sortant Guy Bourgeois.

«Les électeurs d’Abitibi-Est et tous les Québécois auront l’occasion, lundi prochain, de tourner la page sur 15 longues années de gouvernement libéral en optant pour l’équipe du changement de la Coalition avenir Québec, le seul parti capable de nous débarrasser des libéraux, soutient M. Dufour dans un communiqué.

«Si les Québécois ne veulent pas d’un autre quatre ans de gouvernement Barrette-Couillard, s’ils veulent une équipe intègre et prête à apporter un changement positif en santé, en éducation et en économie, la seule avenue, c’est de voter pour la CAQ. C’est le meilleur moyen de se débarrasser du duo Couillard-Barrette», avance-t-il.

M. Dufour complète sa campagne électorale avec une tournée du comté, alors qu’il prévoit être à Senneterre aujourd’hui (jeudi), à Malartic vendredi et à Val-d’Or au cours de la fin de semaine.

Qualité vs quantité

Pierre Dufour affirme que ses engagements et ceux de la CAQ pour le comté Abitibi-Est se distinguent davantage par leur qualité que leur quantité, citant au passage l’amélioration de la route 117 entre Rouyn-Noranda et Val-d’Or ainsi que la construction d’une nouvelle structure pour le développement du Groupe de médecine familiale – universitaire à Val-d’Or, «un projet de plus de 7 millions $ qui aurait dû avancer beaucoup plus vite».

M. Dufour entend aussi régulariser la situation des abris sommaires, soit les camps de chasse («une situation que ni les libéraux ni les péquistes n’ont su régulariser depuis plus de 40 ans»), en plus de réaffirmer son engagement à soutenir le CISSS Mission Jeunesse dans l’accompagnement de la jeunesse autochtone en cherchant à développer l’autonomie des familles d’accueil du milieu, un engagement qui, note-t-il, dépend de l’ajout de 300 unités de logement à Lac-Simon et Kitcisakik.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média