Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

04 septembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Québec solidaire entretient certains espoirs en Abitibi

Solidaires

©Photo - Dominic Chamberland

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire, n’a pas manqué l’occasion de prendre un petit bébé lors de son passage à Val-d’Or.

Quels genres de résultats peut espérer Québec solidaire dans la région aux élections provinciales du 1er octobre?

:«Nous avons bon espoir d’améliorer nos scores, car c’est la plus grosse campagne électorale qu’on n’aura jamais faite, a répondu la leader de Québec solidaire, Manon Massé, lors de son passage à Val-d’Or le week-end dernier.

«C’est la première fois de notre histoire que nous avons un autobus de tournée et on a doublé notre nombre de membres depuis 2014. Québec solidaire n’est pas que montréalais, avec 60% de ses membres qui viennent de l’extérieur de Montréal», a-t-elle signalé.

Mme Massé n’a pas manqué de vanter les mérites de ses trois candidates dans la région, soit Lyne Cyr (Abitibi-Est), Émilise Lessard-Therrien (Rouyn-Noranda – Témiscamingue) et Rose Marquis (Abitibi-Ouest).

«De très bonnes candidates, des femmes qui ont le cœur à la bonne place, a affirmé Manon Massé. Ce sont des filles du coin, très conscientes des enjeux locaux, qui feraient d’excellentes porte-parole pour la région et qui pourraient faire une différence. Le Parti libéral du Québec a fait très mal aux régions au cours de son dernier mandat et les gens s’en souviendront. Ça crée de l’espace pour des gens pleins de pep et d’idées comme nos candidates!», a-t-elle lancé.

«Un front de beu!»

Québec solidaire est devenu une machine électorale au même titre que les autres partis politiques et Manon Massé a insisté sur la persévérance en s’adressant à ses militants, peu après sa descente d’autobus au centre-ville de Val-d’Or.

«J’ai moi-même été élue à ma cinquième tentative, comme quoi il ne faut pas lâcher, a-t-elle souligné. Nous sommes venus ici pour vous ‘’contaminer’’ de notre énergie et on espère que vous ferez de même dans vos secteurs. C’est une chose de mettre sa face sur un poteau, c’en est une autre de faire campagne auprès des gens, car ça prend un front de ‘’beu’’!», a lâché l’aspirante première ministre.

Une première députée solidaire?

Si elle semble réaliste pour Abitibi-Est et Abitibi-Ouest, Mme Massé se dit optimiste de voir Émilise Lessard-Therrien arracher la victoire dans Rouyn-Noranda – Témiscamingue.

«C’est un terrain qui a été bien travaillé avec Guy Leclerc depuis plusieurs années. Aux élections de 2014, Guy avait fait le double de notre score national. Nous pouvons faire en sorte que l’Abitibi-Témiscamingue fasse élire sa première députée solidaire», a-t-elle déclaré.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média